PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Amendement PS / Verts au Sénat : le PCD dénonce un détournement du sens de l’assistance médicale à la procréation

PCD 13 avril 2012

Le PCD réagit au vote hier au Sénat d’un amendement PS/Verts visant à élargir l’assistance à la procréation aux femmes homosexuelles.

« Nous ne pouvons pas parler d’un élargissement de l’assistance médicale à la procréation, déclare Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate : en effet, nous ne nous situons plus ni dans le domaine de l’assistance, ni dans le domaine médical. Dans le cas d’un couple homosexuel, les personnes ont une sexualité qui ne leur permet pas d’avoir d’enfants. On ne peut donc pas parler d’assistance pour ces personnes, puisqu’il ne s’agit pas, comme pour un couple hétérosexuel, d’accompagner ou de favoriser un processus qui devrait s’effectuer naturellement, mais d’entrer dans une démarche totalement artificielle. On n’assiste pas, on crée ! L’union d’une femme et d’une femme ne donnera jamais un enfant. »« L’AMP existe pour répondre à une infertilité médicale, à une impossibilité physique pour un couple d’avoir un enfant, poursuit Christine Boutin. Décider de l’ouvrir à des personnes qui ont une sexualité détachée de la procréation revient à changer son rôle et sa signification. Elle n’est plus une réponse à une difficulté d’ordre médical, elle devient un moyen de légaliser l’homoparentalité, d’en faire une norme. Elle touche alors à une question de fond, à notre conception de l’homme et de la société. Nous ne pouvons accepter une telle confusion entre des domaines totalement différents.»

« Plusieurs sénateurs déclarent que cet amendement va dans le sens de la réalité française et justifient par là son bien-fondé. Mais devons-nous absolument aller dans le sens de tout ce qui se produit dans notre société, devons-nous accompagner tous les bouleversements qu’elle connaît ? C’est absurde : certaines transformations de notre société sont tout simplement néfastes et la loi ne doit en aucun cas les encourager, » déclare la Présidente.

Le PCD tient à saluer l’opposition du gouvernement à cet amendement, tout particulièrement les propos du Ministre de la Santé Xavier Bertrand, qui a souligné la modification que cet amendement entraine de « la frontière entre le médical et le sociétal ». Il tient également à affirmer qu’il restera extrêmement vigilant sur ce sujet, qui devrait être discuté à nouveau au Sénat dans les semaines à venir.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.