PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Annonces de Nicolas Sarkozy : ça va dans le bon sens, que ne l’eut-il fait avant ?

PCD 1 janvier 2012

Christine Boutin prend note des annonces du président de la République en faveur de la réindustrialisation de la France, la formation professionnelle et le logement.

Sur la réindustrialisation : « Enfin, il était plus que temps de s’en préoccuper : on en parle depuis 10 ans ! Réindustrialiser notre pays est crucial pour l’emploi et pour l’avenir de la France. Il faut réarmer notre pays et protéger nos entreprises. Pour cela, je propose dans mon programme la mise en place d’une PISE. Cette Pénalité pour Irresponsabilité Sociale et Environnementale touchera principalement les produits venus de l’étranger qui ne respectent pas nos standards et imposent une concurrence déloyale avec les entreprises françaises qui respectent ces normes.

Par ailleurs, j’ai entendu que le Président souhaitait supprimer le financement de la politique familiale par les entreprises. Je propose pour ma part la mise en place d’un revenu de base versé à tous. Il allège de 50 milliards d’euros la fiscalité des entreprises, se substitue à la majorité des aides et notamment aux allocations familiales, et constitue un véritable changement de paradigme fiscal ».

Sur la formation professionnelle : « Ces dernières années ont vu naître de nombreuses initiatives qui se sont révélées insuffisantes. Les efforts annoncés sont intéressants, mais il faut aller plus loin. Il faut commencer par l’Education nationale et notamment un retour à une véritable politique d’instruction publique : apprendre à lire, écrire et compter ».

Sur le logement : « C’est le point le plus encourageant pour moi. Je n’ai cessé de dire que le logement n’avait jamais été une priorité de ce gouvernement. Je souhaite vivement qu’il le devienne, et je me félicite que le président se soit enfin décidé à donner un nouvel élan, après celui que j’ai lancé en 2007 ».

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.