PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Arrestation de Matthieu Colombani : Luca Volontè s’indigne

PCD 27 mai 2013

Le Figaro.fr L’Italien Luca Volontè, président de groupe PPE à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a assisté samedi soir sur les Champs-Elysées à l’interpellation par les forces de l’ordre de plusieurs jeunes qui manifestaient contre le mariage gay. Il s’inquiète des atteintes aux droits de l’homme en France.

Il y a quelques semaines, l’Italien Luca Volontè, président du groupe PPE à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, avait saisi le Comité des ministres d’une question écrite mettant en cause la gestion, par le gouvernement français, des manifestations contre la loi Taubira. Invité à parler dimanche après midi sur le podium de la Manif pour tous, il a été témoin, samedi soir, d’arrestations de plusieurs jeunes sur les Champs-Élysées.

– Le Figaro: Que s’est-il passé samedi soir sur les Champs-Élysées?

– Luca Volontè: Il était un peu moins de 22 heures. Nous descendions les Champs-Élysées, avec Matthieu Colombani (Délégué général du Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, NDLR) et Loïc (responsable des réseaux européens de la Manif pour tous), chargé de m’accompagner dans mes déplacements à Paris. Nous voulions aller veiller avec les Veilleurs. A hauteur du magasin Louis Vuitton, nous avons remarqué, sur le trottoir d’en face, des jeunes de la Manif pour tous qui brandissaient des drapeaux. Il y a avait beaucoup de cars de CRS, et les policiers étaient en train de les interpeller. Matthieu et Loïc ont pris des photos… quand des policiers sont venus les arrêter, eux aussi! Comme je ne parle pas français, je n’ai pas clairement compris la raison, mais il semblerait que ce soit parce que Loïc portait un sweat-shirt de la Manif pour tous…

– Vous avez eu des nouvelles depuis?

– Avant minuit, Loïc m’a envoyé un SMS disant qu’il était dans un car de CRS avec d’autres jeunes. Vers 1 heure du matin, un policier m’a appelé pour me demander si je le connaissais. Depuis, plus rien. Les portables des jeunes, qui doivent être en garde à vue, ne répondent pas.

– Vous qui avez déjà alerté le Conseil de l’Europe sur les violences policières contre les partisans de la Manif pour tous, qu’est-ce que cela vous inspire?

– Je n’ai pas de mot tellement je suis choqué! Cela signifie qu’en France vous avez une nouvelle législation: on peut porter des tee-shirt arborant Che Guevara ou je ne sais qui, mais pas le symbole de la Manif pour tous! C’est réellement problématique pour une démocratie! N’est-ce pas une atteinte aux droits de l’Homme? Pire qu’en Ukraine ou en Russie, car là-bas, on ne se fait pas arrêter pour port de tee-shirt valorisant la famille… Avec mes collègues du PPE, on va se réunir bientôt pour réfléchir à la suite de nos actions. Je pense en ce moment à une nouvelle initiative que je présenterai aux instances du Conseil de l’Europe en juin, lors de la dernière séance plénière.

Matthieu Colombani, Délégué Général du PCD, réagit à cet article :

Je remercie M. Volontè pour son témoignage : il rétablit la vérité des faits trop souvent déformée dans ce genre d’affaires. Je n’ajouterai qu’un seule chose  : durant notre arrestation les droits élémentaires de la défense ainsi que le code de procédure pénale ont été bafoués. Je citerais entre autres exemples le fait que nos droits et la notification de la garde à vue n’ont été notifiés que près de quatre heures après notre interpellation. Nous avons également été transférés aux alentours de 10h dimanche matin vers au autre commissariat menottés dans un camion sirène hurlante dans Paris.

Devant la gravité de ces faits j’ai déposé plainte pour arrestation arbitraire et séquestration. Je tiens à remercier de tout coeur toutes les personnes nous ayant soutenus par leurs messages d’encouragement. On ne lâche rien !

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.