PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

« Au lieu de débattre sur des propositions banales, l’UMP pourrait considérer que la laïcité passe aussi et d’abord par le respect du christianisme »

PCD 13 avril 2012

« Aujourd’hui, l’UMP nous a présenté 26 propositions pour rendre la laïcité plus forte dans notre pays. Pour moi, une laïcité bien comprise ne sera possible que lorsque nous cesserons de renier notre histoire et nos valeurs », a déclaré Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate.

« Il y a eu l’affaire de l’agenda européen qui oubliait les fêtes chrétiennes, il y a aujourd’hui l’exposition d’Andrea Serrano en Avignon dont l’affiche représente un crucifix plongé dans un bocal d’urine : « Piss Christ » !

Voici un exemple formidable d’une exposition financée par toutes les collectivités et notre ministère de la culture… que dit l’UMP sur cette « culture » qui ne fait qu’encourager le déni de notre histoire et de nos racines ?

Je pose aujourd’hui une question à l’UMP : comment peut on être en paix avec les autres si on ne s’aime pas soi même ?

La première étape pour être au clair avec les autres cultures, c’est de se poser la question de savoir si des subventions publiques sont légitimes pour un tel acte de christianophobie !

Qu’un pseudo artiste se délecte à croire que la créativité est dans la reproduction de provocation, voilà qui est bien son affaire.

Cela fait bien longtemps que les avant-gardistes autoproclamés ne font qu’entretenir une culture vide et n’intéressent plus grand monde… mais que des élus de tous bords ne voient rien à redire… cela commence à suffire !

Tout le monde sait bien en France, que la même chose sur la personne du Dalaï-Lama ou sur le Coran ne serait pas subventionnée.

Il est temps de sortir d’une époque où certains pensaient que l’on devenait moderne en crachant sur la vie spirituelle. La laïcité c’est aussi le respect de toutes les croyances ! »

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.