PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Bioéthique : Le PCD dénonce un « détricotage » du projet de loi initial

PCD 13 avril 2012

La commission parlementaire spéciale sur la bioéthique a voté ces derniers jours trois amendements : l’autorisation du don d’ovocytes, la vitrification d’ovocytes et le transfert d’embryons post-mortem. Ces amendements modifient sensiblement le projet de loi soumis au conseil des Ministres au mois d’Octobre 2010.

Christine Boutin, Présidente du PCD, s’étonne que Jean Léonetti soit à l’initiative de ces modifications, lui qui avait su être dans ces débats le garant d’une éthique humaniste.

Le PCD tient à alerter l’opinion sur les tentatives de dénaturation du projet de loi initial et la gravité des amendements votés.

« Ce que nous devons craindre actuellement est un détricotage total du projet de loi, estime Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate. Soit par l’ajout d’amendements nouveaux autorisant des pratiques qui n’ont fait l’objet d’aucun débat démocratique, soit par des revirements « de dernière minute » sur des sujets pourtant déjà largement débattus. On peut aussi craindre l’élargissement de la recherche sur l’embryon, à laquelle Monsieur Léonetti s’est dit publiquement favorable. »

« Que restera-t-il du projet de loi initial si les articles sont un à un vidés de leur substance ? »

«  Le projet de loi initial a été élaboré à l’issue des Etats Généraux de la bioéthique et d’un débat d’ampleur nationale. Les conclusions issues des débats citoyens ne peuvent pas être ignorées. Nous appelons chaque député à prendre en compte ces conclusions dans leurs travaux et leur réflexion. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.