PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Christine Boutin, présidente du PCD exprime sa profonde tristesse en apprenant la mort de Philippe Seguin

PCD 7 janvier 2010

Christine Boutin, présidente du Parti Chrétien-Démocrate, exprime sa profonde tristesse en apprenant la mort de Philippe Seguin, premier président de la Cour des Comptes

 

 

« Je suis triste parce que Philippe Seguin était un homme de conviction qui a su défendre envers et contre tous sa grande passion : l’amour de la France.

Le discours qu’il a prononcé à l’Assemblé nationale lors des débats sur la ratification du traité de Maastricht a été l’un des plus beaux discours que j’ai pu entendre lors de ma vie politique. Philippe Seguin y a défendu une Europe debout où la France jouerait un rôle moteur, parce qu’il avait une haute idée de la nation.

Bien que n’appartenant pas à sa formation politique, le RPR, je tiens à rendre hommage à ce grand républicain. C’était un homme de conviction qui pratiquait la politique comme je l’aime, c’est-à-dire avec indépendance, passion et sans langue de bois. C’était un homme éminemment respectable, un exemple pour tous ceux qui aiment la politique.

Philippe Seguin était aussi un homme droit qui a toujours été fidèle à ses valeurs : le gaullisme social. Il a toujours été attentif aux questions sociales, j’ai pu le constater lorsque j’étais ministre. C’est aussi cela que je voudrais saluer aujourd’hui. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.