PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Christine Boutin s’insurge contre le projet de taxation du congé parental

PCD 1 septembre 2011

Christine Boutin, présidente du PCD et candidate à l’élection présidentielle, s’insurge contre le projet du Gouvernement de taxer le congé parental en le soumettant à la CSG.

« Il est indispensable de prendre des mesures de réduction de la dette publique afin d’alléger la charge que nous transmettons à nos enfants, mais les choix budgétaires du Gouvernement ne doivent pas être faits à l’aveugle. Les parents doivent avoir le choix de s’occuper de leurs enfants s’ils le souhaitent. S’attaquer au congé parental (ou complément du libre choix d’activité – CLCA), qui n’est déjà que de 560 euros par mois, c’est pousser les mères et les pères qui souhaitent s’occuper de leurs enfants au cours des trois premières années de leur vie à accepter de très durs sacrifices financiers ou à abandonner leur projet

La France dispose actuellement d’une politique familiale ambitieuse, qui a prouvé sesrésultats puisque nous avons le taux de natalité le plus élevé d’Europe. Le congé parental permet de donner aux parents le choix de prendre du temps pour élever leurs enfants. C’est un choix de société. La décision du Gouvernement d’appliquer la CSG au complément du libre choix d’activité (CLCA) va à l’encontre de notre politique familiale. Doit-on renier cette politique familiale ? Je m’insurge contre la taxation de ce dispositif, à hauteur de 140 millions d’euros par an, alors que, dans le même temps, la contribution exceptionnelle des plus riches ne devrait rapporter que 200 millions.

Taxer les familles qui souhaitent s’occuper de leurs enfants est un mauvais signal. Je souhaite que la politique familiale reste « plus que jamais » une priorité. Je demande donc solennellement au gouvernement de revenir sur son projet de taxation du congé parental ».

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.