PCD | Parti Chrétien-Démocrate

« Prenez des vacances, Monsieur Peillon, l’Education Nationale en a besoin.»

PCD 26 février 2013

Vincent Peillon, Ministre de l’Education Nationale, a encore fait polémique en affirmant qu’un projet de loi sur le raccourcissement des vacances d’été pourrait voir le jour. Une décision qui fait grincer des dents le corps professoral, déjà remonté par la réforme sur les rythmes scolaires. Christine BOUTIN, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate, réagit.

« Encore une fois, le Gouvernement socialiste démontre son incapacité à se concerter avant de prendre une décision. Chaque fois qu’un ministre passe dans les médias, ça ne rate pas : chacun y va de son petit commentaire, alors même que ce qui est en cours, le projet de la semaine de 4,5 jours, n’est pas achevé et débattu violemment.

Monsieur le Ministre, des réformes structurelles ne sont-elles pas à envisager avant une réforme des rythmes scolaires ?

15% des élèves qui rentrent en sixième ne savent ni lire ni écrire, rappelle Christine BOUTIN. C’est là un problème plus préoccupant que de savoir combien de temps dureront les vacances. Se recentrer sur les matières « classiques » telles que le français, les mathématiques, l’histoire et les langues avant de proposer nombre de matières complémentaires au détriment de ces premières semble plus important.

L’intention de M. Peillon de rallonger les rythmes scolaires n’est-elle pas sous-tendue par sa volonté d’ « arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » ? Plus de temps à l’école, moins à la maison, et les enfants pourront encore être plus dociles et « éduqués ». Quitte à mettre de côté la mission éducative des corps enseignants au profit de l’idéologie, constate Christine BOUTIN.

Un peu de cohérence et de professionnalisme ne ferait pas de mal à l’équipe de François Hollande. Mais il semble bien que les déclarations à l’emporte-pièce et l’amateurisme des uns et des autres, à commencer par le premier d’entre eux, Jean-Marc Ayrault, soient le lot quotidien de ce gouvernement. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.