PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Conseil Constitutionnel : absence de liberté de conscience des maires

PCD 18 octobre 2013

Charles-Henri JAMIN, président du Parti Chrétien-Démocrate, s’insurge devant la décision du Conseil Constitutionnel relative à « l’absence de clause de conscience pour les maires ».

Maires

« Je dénonce cette décision au plus haut point politique, là où on attendait du juridique, elle constitue une violation du mandat des maires actuels.

Les maires n’ont pas été élus en 2008 pour cela.

Par ailleurs, alors qu’il existe dans notre droit positif une clause de conscience pour certaines fonctions ou certains métiers, la nier pour le maire a pour conséquence de transformer ces derniers en simples agents de l’Etat.

On doit, donc s’interroger sur le mode de désignation et sur la légitimité des maires et des élus. Ne doivent-ils pas désormais être désignés par le Préfet comme cela s’est fait à certaines époques ?

Faut il encore demander l’avis au peuple pour qu’il décide de ses représentants ?

Moi, Président du PCD et élu local, appelle l’ensemble des maires et élus en capacité à célébrer des mariages, à refuser la célébration de telles unions et à entrer en résistance.

Plus que jamais, j’appelle les hommes et les femmes de bonne volonté et défendant la vérité sur la famille, et l’enfant, à intégrer massivement les conseils municipaux en 2014. Ainsi, une armée entière d’élus résistants pourra se lever et battre en brèche l’idéologie étatique. L’avenir et le bon développement de nos enfants en dépendent.

Le combat continue, on ne lâche rien, jamais ! »

 

Contact presse : Matthieu COLOMBANI 06 78 94 07 75

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.