PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Déclaration de candidature – François Martin – 9ème circonscription des Yvelines

PCD 13 mai 2017

 

« Pour l’amour de la France »

Madame, Monsieur,

Conseiller municipal de Mareil sur Mauldre depuis 2008, j’ai décidé d’être candidat, une fois encore, aux élections législatives, sous les couleurs du Parti Chrétien Démocrate.

Pourquoi cette décision ?

Lors de ma précédente campagne, en 2012, je vous avais dit :

« Nous vivons aujourd’hui une crise économique et financière grave, mais surtout une crise de civilisation…..

Aujourd’hui, face aux menaces que constituent d’un côté le retour aux utopies de gauche, de l’autre un capitalisme sans bornes, il faut rappeler quelques principes essentiels : la primauté de la personne humaine de sa conception à sa mort naturelle, l’altérité dans le mariage, fondement de la famille, une économie au service de l’Homme ». Aujourd’hui, cinq ans plus tard, je n’ai pas changé d’avis. Et j’avais raison d’avoir ces craintes, car depuis cette époque, les choses se sont même très sérieusement aggravées.

Je vous avais dit : « Face à ces menaces, il est nécessaire de nous mobiliser, car personne ne le fera à notre place. J’ai décidé pour ma part de m’engager ». Je suis exactement dans les mêmes dispositions.

Qui suis-je ?

J’ai aujourd’hui 63 ans. Marié depuis 35 ans (mon épouse est enseignante à Maule), père de 5 enfants entre 18 et 32 ans, cadre international, puis consultant, je ne suis pas un rêveur. J’ai vécu personnellement toutes les difficultés auxquelles nous faisons face, pour garder nos emplois (j’ai été plusieurs fois licencié), boucler nos fins de mois, éduquer comme il faut nos enfants dans le laxisme ambiant, concilier vie familiale et vie professionnelle, quand les transports et les heures de travail tendent à voler tout notre temps. Pour moi, cette précarité économique, sociale et affective grandissante n’est pas le fait du hasard. Elle se propage parce que nous avons édulcoré les principes fondateurs rappelés plus haut.

Engagé dans les activités internationales depuis 40 ans, j’ai beaucoup voyagé (j’ai visité plus de 100 pays), beaucoup observé et réfléchi. Je sais à quel point le monde se transforme vite, avec de nouveaux acteurs très dynamiques. Je sais qu’il nous faut faire un très grand effort pour nous redresser. C’est possible, mais cela ne se peut pas sans revenir à nos fondamentaux, ni sans nous projeter vers l’avenir de façon positive. Pour porter ce message, j’ai publié en 2010 « Mondialisation sans peur », que j’ai largement diffusé dans les médias, et écrit de nombreux articles. J’ai poursuivi cette quête des questions internationales en devenant en 2010 auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), puis en 2014 auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ), afin de mieux comprendre les problèmes géopolitiques, et aussi ceux de la grande criminalité internationale. J’ai créé en 2007, au sein de l’Association HEC, un club de réflexion sur les questions internationales où j’ai reçu de nombreuses personnalités. J’écris également sur plusieurs supports comme Causeur, ou Amitié Politique, un autre club de réflexion dont je suis membre fondateur.

Par ailleurs, j’ai toujours eu le souci des personnes en difficulté. Pour cette raison, j’ai créé en 1992 l’Association Mareil Emploi. Comme Conseiller Municipal de Mareil sur Mauldre, j’ai d’abord été Vice-Président de l’Association pour l’Emploi de la Vallée de la Mauldre et responsable du CCAS, puis chargé du projet culturel.

Quelle est la raison de mon combat ?

Je m’engage à nouveau parce que, depuis 2012, les choses ont beaucoup empiré.

Notre pays est aujourd’hui en ruines. A cela, une cause : la politique de François Hollande, qui a profondément aggravé les inégalités sociales. Elle a alimenté les communautarismes. Elle a cherché systématiquement à diviser les droites, pour faire monter le Front National. L’assassinat politique du candidat Fillon a été le point d’orgue de cette entreprise de démolition. Avec cette élection, les français ont le

sentiment très net d’avoir assisté à un match truqué, comme le montre l’énorme abstention. Leur frustration aujourd’hui est immense, même si la presse tente de le cacher. Le nouveau Président n’est pas élu par un consensus, mais par de multiples refus. Ce sont cinq années de tensions et de pagaille qui nous attendent. S’il parvient à diriger, par-delà les belles images et les belles paroles, à l’évidence, il poursuivra la politique de son prédécesseur, avec en plus une aggravation du mondialisme. Ce sont les plus faibles, les plus pauvres et les plus petits qui paieront, comme toujours, la facture.

Or ni le PS, moribond, ni le FN, qui a montré son dramatique manque de fond, ni la droite classique, discréditée en appelant au vote Macron, ne seront en mesure de s’opposer, demain, à la politique du nouveau Président. C’est une véritable refondation qui doit être entreprise, avec des partis neufs et libres, et avec comme base :

– Une ouverture sur l’Europe équilibrée et raisonnable

– Une fière défense de la France, de sa culture et de son Histoire

– Une restauration de l’Ecole, champ clos du pédagogisme et des idéologies de gauche

– La restauration de l’Etat, avec les moyens appropriés pour notre armée et notre police

– Une lutte acharnée contre l’islamisme

– La réduction drastique de la fracture sociale

– La défense et la promotion de la famille

C’est l’ambition que je porte. Partagez-la avec moi !

Quels sont mes engagements concrets ?

Sur ma circonscription, j’agirai sur le terrain. Je ferai des propositions en matière de développement économique du territoire, de logement et d’éducation. J’aiderai le sport, auquel je crois beaucoup pour l’éducation des enfants. Je m’engagerai à fond, comme je l’ai toujours fait, pour la solidarité et pour l’emploi.

Je défendrai les associations, qui font un travail magnifique et bénévole. Je faciliterai les transports et les commerces de proximité. Je veillerai à conserver l’équilibre entre les zones rurales et urbaines. J’augmenterai les lieux d’accueil pour les personnes âgées et la petite enfance. Je renforcerai enfin les moyens de lutte contre la délinquance.

Mais plus généralement, je veux m’engager avant tout pour nos familles. Je veux être, dans ce domaine, la voix de mes concitoyens pour promouvoir les réformes profondes dont notre pays a besoin : droit de la famille (inscription dans la constitution du principe d’altérité dans le mariage), éducation familiale (protection des enfants contre les ravages de la pornographie et de la violence), instruction (redéfinition des méthodes pédagogiques, arrêt des idéologies progressistes mortifères). Je veux abroger la loi dite du « mariage pour tous ».

Je veux restaurer l’Etat. Ce que je vois aujourd’hui est inadmissible. Je veux qu’il soit respecté, à l’extérieur et à l’intérieur. Pour cela, je veux que soient rendus à notre armée et notre police les moyens qui n’auraient jamais dû leur être enlevés. Je veux que la Justice soit réformée, afin que certains juges ne se servent plus du métier prestigieux qui est le leur pour servir leurs propres objectifs politiques.

Je veux aussi faire prévaloir une conception du travail à la fois plus réaliste, plus digne, et plus près de nos territoires : réindustrialisation, soutien aux PME (où se créent nos emplois), rémunérations plus justes, exportation (car c’est à l’étranger que se trouve la croissance), protection sans protectionnisme (contre les importations provenant de pays qui ne respectent aucun droit). Je veux réduire la dramatique fracture sociale, volontairement entretenue par le pouvoir en place, par un calcul machiavélique, pour désespérer les plus pauvres et les plus petits, afin de les faire voter pour le FN, puis les exclure en appelant, à grands coups de trompe, au « Front Républicain ».

Je veux que nous vivions dans une Europe des nations, faite pour nous, puissante mais aussi protectrice, moins technocratique, et où les identités nationales soient mieux respectées. J’ai de nombreuses propositions à faire dans ce sens.

Je veux enfin contribuer à repenser notre modèle de société, où la solidarité avec les autres peuples du monde ne soit pas du laxisme. Il faut absolument diminuer et maîtriser l’immigration, car l’excès et la désorganisation dans ce domaine sont des sources de grandes tensions. Il faut reconquérir nos banlieues, dont les islamistes radicaux et les gangsters ont fait leurs chasses gardées. Il faut engager enfin une lutte acharnée contre l’islamisme, une idéologie totalitaire qui, si on ne fait rien, brisera un jour les liens entre les musulmans modérés et sincères et les autres français. Il faut reposer la question du droit du sol, qui n’est plus adaptée à la mondialisation. Il faut affirmer notre identité française, seul socle sur lequel peut se bâtir un véritable respect des autres. Il faut abandonner l’utopie multiculturaliste, qui ne marche pas, car elle conduit à la disparition de la culture et aux tensions communautaires.

Derrière son ambigüité, c’est en réalité un candidat de la gauche qui a été élu. Ceci renforce encore notre détermination. Nous pouvons, nous devons lui barrer la route aux législatives. De plus, nous ne nous engageons pas pour cinq ans, mais pour nos enfants. Face aux difficultés, face au pessimisme et au découragement, face aux extrêmes, un avenir véritable reste possible, je le sais. Avec vous, je me battrai pour

le construire ! Si vous êtes d’accord avec cela, soutenez-moi !

François MARTIN

PS : Les campagnes coûtent très cher, et sont entièrement à la charge des candidats. Si vous souhaitez me

soutenir financièrement, il vous est possible de m’envoyer votre don. Dans ce cas, merci de faire un chèque à

l’ordre de :

– ANF/PCD (en indiquant : « Pour la candidature de François Martin, 9ème circonscription des Yvelines »)

– ou de : Pascal Maunoury MF François Martin (Mr Maunoury est mon mandataire financier légal)

Et de le renvoyer :

– Soit à l’adresse de Pascal Maunoury : 16, Rue Pierre de Coubertin 78480 VERNEUIL SUR SEINE

– Soit à mon adresse personnelle : 1, Avenue de la Chardonnière 78124 MAREIL SUR MAULDRE

Vous recevrez alors un reçu permettant une déduction fiscale de 66%. Merci !

– Lisez mes articles sur www.causeur.fr et sur www.amitie-politique.org (recherche : François Martin)

– Ecrivez-moi à l’adresse francoismartinlegislatives2017@gmail.com ou francois.martin77@wanadoo.fr

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.