PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Délégation PCD du Finistère – Conférence de presse de rentrée

PCD 23 octobre 2012

Lors de sa conférence de presse de rentrée, la délégation PCD du Finistère, tire le bilan des élections législatives, et confirme sa volonté de continuer à s’installer durablement dans le paysage politique local, notamment en vue des élections municipales de 2014.

« Les maires doivent s’exprimer »

« Nous sommes rentrés en résistance contre le projet d’ouverture du mariage aux homosexuels. Le débat est confisqué, il faut un référendum. Deux Français sur trois y sont opposés et, même au Parti Socialiste, il y a des voix qui s’élèvent comme celle de Bernard Poignant à Quimper. On invite les maires du Finistère à s’exprimer sur le sujet », disait hier Marc Berthelot, président départemental du Parti Chrétien-Démocrate.

Marc Berthelot ne se souvient plus exactement de son score aux législatives, dans les 30%, avance-t-il – en réalité, il a fait 33,16% sur la circonscription de Brest-Ville, remportée par Patricia Adam. Mais il se souvient en revanche très bien des promesses de la socialiste. « Elle a beaucoup promis, dans le rééquilibrage entre Toulon et Brest, sur les sous-marins Barracuda. Elle se retrouve aujourd’hui à la tête de la commission de la Défense nationale, il faudra qu’elle tienne ses promesses ».

Côté législatives, le PCD se déclare satisfait de ses résultats, entre 0.85% et 1.13% sur les trois autres circonscriptions du Finistère où il présentait des candidats. « On manquait cruellement de notoriété. On n’a pas à rougir de nos résultats. Les électeurs ont voté pour nos idées », dit Marie Laurent, déléguée départementale du PCD.

Les municipales en ligne de mire

Prochain objectif, les municipales en 2014 : « Sur les listes d’union, si l’occasion se présente. Les villes socialistes ne sont pas des bastions imprenables. Quimper est prenable : les Verts, là aussi, ont semé la pagaille », ajoute Hubert Bodin, délégué adjoint Sud-Finistère. Le parti vient aussi de désigner un nouveau délégué départemental jeunes, Arnaud Salaun, étudiant en droit.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.