PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Entreprise et emploi

Promouvoir les talents des hommes et des territoires, dans une France consciente de ses atouts. Favoriser de toutes les manières l’esprit d’entreprise, la dignité du travail, un développement économique solidaire et un tissu industriel renouvelé.
photo-proposition-entreprise

Favoriser un capitalisme d’entrepreneurs

• Soutenir les PME et PMI, principales sources d’emplois et d’innovations par un Small business Act qui réserve une partie de la commande publique aux PME, s’engage à une stabilité fiscale et réglementaire et rétablisse l’équité fiscale entre PME et grands groupes (baisse sensible des aides qui bénéficient aux multinationales au profit d’une diminution équivalente de l’Impôt sur les sociétés payé par les PME).

• Permettre aux PME de devenir des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) puissantes et exportatrices en les protégeant, lors des restructurations capitalistiques, de toute absorption intempestive par les grands groupes et de ses conséquences sociales (stratégies de court terme, licenciements).

Permettre l’émergence d’un modèle d’entreprise responsable

• Instaurer un meilleur partage de la richesse au sein de l’entreprise par la définition d’un écart de salaire maximum au sein de chaque entreprise, la soumission des stock-options et des actions gratuites à des conditions de performances sociales ou sociétales, l’association des salariés aux résultats et au projet de l’entreprise.

• Favoriser l’émergence des entreprises à visée sociale par une pondération de la fiscalité en fonction de la finalité des entreprises, l’introduction de notations de la valeur globale des entreprises (bien-être des employés, valeur ajoutée sociale et sociétale de la production), la mise en place dans chaque école de commerce de cours et unités de recherche sur le « social business ».

Améliorer le bien être au travail par la mise en place d’un « parcours travail intégral » permettant d’acquérir des formations tout au long de la vie et de favoriser l’unité de la personne entre ses différents lieux de vie (professionnel, familial, associatif).

Développer l’emploi en ancrant l’économie dans le réel

• Rendre à la Région sa mission d’investisseur en mobilisant des fonds régionaux au service de filières enracinées et en créant des bourses locales dédiées au financement des PME-PMI et TPE-TPI.

• Développer le sentiment d’appartenance, valoriser les atouts de nos territoires et les identités locales, les produits d’origine contrôlée.

• Moraliser le capitalisme par la taxation de la spéculation (opérations répétées à court terme, cf. propositions sur la mondialisation et respect des personnes et des peuples), l’interdiction des produits purement spéculatifs, la poursuite de l’effort de recapitalisation des banques.

Garantir le retour à l’équilibre des comptes publics

 Introduire une règle de bonne gestion dans les comptes publics : aucun budget en déficit ne pourra être voté. Axer l’effort sur la baisse des dépenses de fonctionnement de l’Etat et des collectivités locales.

• Instaurer un vrai contrôle des dépenses publiques (Etat, collectivités locales, sécurité sociale) en renforçant le rôle de la Cour des comptes. Améliorer l’évaluation des politiques publiques en regroupant les chambres régionales des comptes au plan interrégional.