PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Essai clinique à partir de cellules souches issues d’embryons humains : le PCD dénonce une opération « marketing » et une instrumentalisation de l’opinion à la veille de la révision des lois bioéthiques

PCD 12 avril 2012
La société américaine de biotechnologie Geron Corporation, a annoncé récemment à grand renfort médiatique avoir entamé le traitement d’un patient souffrant de paralysie en utilisant des cellules dérivées de cellules souches d’embryons humains. Cette opération, saluée comme une avancée majeure pour la mise en place de futurs traitements, ne repose en réalité sur aucun résultat clinique.

« C’est une hypothèse de recherche non encore validée par les chercheurs », explique Sabine Faivre, Secrétaire Nationale vie, famille, santé du Parti Chrétien-Démocrate. Les récentes expérimentations basées sur la greffe de cellules souches embryonnaires n’ont débouché sur aucun traitement mais plutôt sur le développement de tumeurs cancéreuses, ce qui, outre l’aspect éthique, est un frein majeur à ce type de recherche.

L’extrapolation médiatique montre bien qu’on se situe aujourd’hui dans une opération de type marketing destinée à relancer les lobbies favorables à l’expérimentation sur les embryons humains.

« Les enjeux sont suffisamment lourds, puisqu’ils touchent à la définition même de l’humanité, pour que nous n’acceptions pas une seconde que les marchands d’humanité se permettent aussi d’être des marchands de rêve », poursuit Sabine Faivre.

Le PCD appelle les élus de la majorité présidentielle à refuser d’être ainsi manipulés et leur demande, dans le cadre de la prochaine révision des lois de bioéthique, que cette recherche soit tout simplement stoppée au profit d’une recherche qui ne présente aucun risque éthique ni sanitaire.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.