PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Europe

icon-prop-europe 
L’Europe a dévié de son intuition première. Il est urgent de mettre fin aux erreurs d’une vision ultra-libérale, de refuser le« tout concurrence » et de réhabiliter le bien commun en lieu et place de l’individualisme. L’Europe doit revenir à sa mission essentielle, celle d’indiquer au monde une voie politique nouvelle, fondée sur la paix et la reconnaissance de l’autre.

Refuser la fragilisation de l’Europe

• Préserver l’héritage de Robert Schuman : la paix en Europe, l’association libre des volontés nationales pour une construction commune et la reconnaissance officielle des racines judéo-chrétiennes de l’Europe.

• Porter une « initiative citoyenne » au niveau européen qui permette à l’Union européenne d’affirmer clairement ses racines judéo-chrétiennes. Montrer ainsi que l’Europe n’est pas une terre en jachère, une terre de conquête pour des cultures qui ne partagent pas notre vision de la primauté de la personne humaine, de la liberté d’expression et de la démocratie.

Fonder une nouvelle organisation intergouvernementale de l’Europe

• Relancer la construction européenne en développant des projets communs d’envergure et qui traduisent l’originalité de notre civilisation(comme ont pu l’être Europol, Airbus, Ariane espace ou Erasmus).

• Faire respecter l’exclusion de tout ce qui touche à la famille du champ de compétence de l’Union européenne.

• Donner le pouvoir au Conseil des ministres et faire de la Commission un secrétariat général en mettant fin à l’exclusivité d’initiative de laCommission.

Stopper l’inflation législative, qui fait passer l’Europe de l’harmonisationà l’uniformisation.

• Supprimer l’indépendance de la Banque Centrale Européenne (BCE) et la mettre sous tutelle intergouvernementale.

Exiger la mise en place d’un libre-échange loyal

• Instaurer aux frontières de l’Europe une Pénalité pour Irresponsabilité Sociale et Environnementale (PISE) pour taxer les produits ne respectant pas les mêmes normes sociales et environnementales quenos producteurs.

• Exiger la réciprocité en matière d’accès aux marchés publics vis-à-vis des pays émergents comme la Chine.

Fortifier la défense de l’Europe

• Etablir à l’échelle européenne un « livre noir » des menaces et des risques qui pèsent sur l’Europe.

• Faire de la France le promoteur de l’Europe de la défense, afin de permettre à l’Europe d’assumer de manière autonome sa défense et de mutualiser les efforts.

 

FOCUS | L’Eurofranc, monnaie complémentaire à l’euro

icon-prop-eurofranc

Le principe : il s’agit de mettre en place dans les Etats volontaires une monnaie complémentaire (en France, l’eurofranc), en parallèle à l’euro. Cette monnaie est émise et contrôlée par l’Etat, elle permet d’acheter en France tous les produits courants fabriqués localement, ainsi que les services de proximités à utilité sociale. Chaque Eurofranc est égal à un Euro.

Les objectifs : relocaliser l’économie et dynamiser les échanges en favorisant les circuits courts, retisser du lien social, relancer la consommation tout en n’exposant pas l’Etat à une explosion du montant de sa dette, contrebalancer la folie du système financier actuel en remettant l’Etat et le citoyen au cœur du système.