PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

François Le Forestier, candidat dans la Sarthe, inaugure sa permanence de campagne

PCD 11 mai 2012

François Le Forestier, candidat dans la Sarthe  a inauguré sa permanence de campagne, entouré de sa suppléante Josette Robert et de nombreux sympathisants.

Chers amis,

(…)

J’ai choisi comme slogan de campagne : Retroussons-nous les manches !!!

Dans un département où la Gauche prend de plus en plus de place, après la défaite de la Droite aux présidentielles, alors que notre circonscription est réputée comme ancrée à Gauche et, de l’avis des commentateurs, déjà toute acquise à la députée sortante. Il faut une bonne dose de d’enthousiasme et de convictions pour prendre à bras le corps ce combat politique, il faut une bonne dose de jeunesse pour se retrousser ses manches et aller de l’avant.

Pourquoi alors avons-nous décidé de nous lancer dans cette campagne législative ? Pourquoi avons-nous décidé de nous retrousser les manches ?

Nous avons choisi cet engagement parce que nous pensons que nos convictions en valent la peine :

Oui, la France est un pays magnifique, qui puise dans son Histoire, un avenir qui se construit aujourd’hui. Je suis fier de cet héritage que nous devons partager largement. Combien de femmes et d’hommes ont donné leurs vies pour que la France vive ???

Oui, la France peut encore développer une économie robuste qui garantira du travail pour tous. Il faut soutenir nos entreprises, qui seules, créent de la richesse et des emplois. Nous devons être toujours plus innovants

Oui, les familles doivent être soutenues pour rester ces cellules de base de notre société. Nous devons valoriser le mariage pour que les familles soient plus durables. Nous devons former et accompagner la parentalité pour ne pas laisser les parents isolés devant les difficultés rencontrées dans l’éducation de leurs enfants. Nous devons respecter la liberté et les choix éducatifs des parents.

Oui, l’école doit être réformée de fond en comble. Nous ne pouvons pas accepter que tant de jeunes arrivent à la majorité sans savoir lire et écrire. Nous ne pouvons pas accepter le modèle égalitariste du collège unique. Il nous faut valoriser les filières de l’enseignement technique, qu’elles soient adaptées aux besoins des entreprises. RDV compte : 1,6 M d’emplois sont aujourd’hui à pourvoir en France. 2,87 Millions de chômeurs.

Oui, la France doit renouveler son attention aux personnes les plus fragiles pour qu’elles soient protégées et que la vie soit toujours préférée à la mort. Je veux dire par là notamment mon refus absolu du choix de légaliser l’euthanasie et mon choix en faveur de l’accompagnement en soins palliatifs. Il y a là un enjeu de civilisation.

Oui la France doit redire qui elle est et se proposer telle qu’elle est aux personnes immigrées, nouvellement arrivées en France. Leur accueil doit se faire dans des proportions que notre pays peut accepter. Les nationalisations doivent se faire avec discernement : connaissance de la langue française, acceptation de notre culture et de la laïcité.

Oui, la France doit continuer de nourrir un esprit et des capacités de Défense. Notre pays n’existera pas s’il n’est pas défendu. Avec l’arrivée des Socialistes au pouvoir, très clairement, il faudra faire preuve de vigilance sur ce sujet.

Oui, la France doit continuer à développer une politique sociale mais qui doit conduire toujours plus vers l’activité, qui doit lutter contre la résignation, contre l’inactivité de trop nombreux de nos concitoyens. Les minimas sociaux doivent être accompagnés de plusieurs heures de service d’utilité publique par semaine. Personne ne doit se sentir inutile.

Je pourrai continuer à vous exposer les raisons qui nous conduisent à faire campagne et qui m’amènent aujourd’hui devant vous à présenter ces convictions pour défendre ma candidature aux élections législatives. Nous aurons beaucoup d’occasion d’en reparler durant cette campagne.

Aujourd’hui, je vous demande de vous impliquer avec moi dans cette campagne, en donnant de votre temps, en apportant des dons, en parlant de ma candidature autour de vous.

Aujourd’hui, je vous demande de vous réjouir. Nous inaugurons une campagne en même temps que cette permanence électorale. Mon engagement de service politique commence. Je ne m’arrêterai pas à cette campagne. Je m’y engage résolument.

Vive la République !

Vive la France !

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.