PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Il faut donner à la justice les moyens dont elle a besoin

PCD 13 avril 2012

A la suite des déclarations du Président de la République à Orléans, Christine Boutin demande que la justice Française puisse enfin bénéficier des moyens dont elle a besoin.

« Si l’émotion suscitée par l’assassinat atroce de la jeune Laetitia Perrais est évidemment considérable et doit être comprise, ce n’est pas en jetant l’anathème sur tel ou tel que les problèmes pourront être véritablement réglés. »

« Le Président de la République a raison de demander qu’une enquête soit menée et nul ne peut s’y opposer, mais celle-ci devra aussi mettre en évidence le nombre de signalements qui ont été réalisés par les magistrats sur leur impossibilité de mener à bien leur mission. »

« Tout comme les prisons ont été trop longtemps délaissées et le sont encore, entraînant des conditions de détention indignes, ne permettant pas la mise en oeuvre de soins véritables, et dès lors, à l’origine de nombreuses récidives, le budget de la justice a été oublié. »

La Présidente du Parti Chrétien-Démocrate considère qu’ « il est insupportable que le budget de la justice soit en France inférieure à 3% du budget de la nation ce qui place notre institution judiciaire au 37ème rang européen… »

Depuis 30 ans, les conditions de fonctionnement de notre système judicaire n’ont cessé de se dégrader. Nos juges sont, quelle que soit leur bonne volonté, lassés, épuisés et ne parviennent plus à remplir leur mission avec la sérénité nécessaire : la durée des audiences s’allonge (parfois plus de 8 heures sans interruption), les greffiers manquent.

Il ne faut pas oublier que lorsque le système judicaire est délaissé, ce sont les plus faibles, qu’ils soient victimes ou auteurs, qui en subissent les conséquences.

Christine Boutin demande en conséquence que soient organisés rapidement des états généraux de la justice rassemblant : magistrats, greffiers, avocats, personnels de justice, personnels pénitentiaires et service de probation, afin de définir les moyens nécessaires au fonctionnement normal d’une justice de qualité.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.