PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

“Ils sont qualifiés pour le deuxième tour” portrait de Marc Berthelot

PCD 13 juin 2012

Marc Berthelot, candidat PCD aux élections législatives dans le Finistère, présent au second tour sous les couleurs de la droite unie.

Ouest France 12 juin 2012

Même quand il se rase, Marc Berthelot doit penser à autre chose que la politique. Pourtant, l’engagement public, c’est de famille chez lui. Il n’a aucun lien avec Jacques Berthelot, maire de Brest de 1983 à 1985. En revanche, il est bien de la famille d’un ancien adjoint d’Eugène Berrest, maire centriste entre 1973 et 1979. C’est sans doute là, au moins en partie, qu’il a puisé ses références politiques.

Des références aujourd’hui prégnantes chez l’avocat brestois. Mais qui a su aussi adopter celles du reste de la famille UMP, qui lui accorde son soutien dans cette campagne. “On n’est pas derrière sa bannière, mais il porte la nôtre”, résume Laurent Prunier, un temps candidat à la candidature. Mais qui s’est finalement décidé à laisser faire celui qui paraissait le plus motivé pour conduire la campagne.

Cette détermination sans faille a surpris… Peu de monde imaginait Marc Berthelot conduire aussi fermement sa barque, y compris quand d’autres noms circulaient pour l’investiture UMP. Il s’est même fendu de quelques attaques éclair, pour asseoir sa position : comme l’ouverture très rapide d’une permanence, ou la pose d’affiches. Pas mal vu, pour quelqu’un de finalement assez neuf en politique. Il n’est élu municipal et communautaire que depuis 2008, même s’il préside le Parti Chrétien-Démocrate du Finistère depuis une dizaine d’années.

Pourtant, Marc Berthelot n’apparaît pas comme un mordu de la politique. Ses vies personnelles et professionnelles semblent garder la priorité sur la conquête du pouvoir. Ca ne l’empêche pas de s’impliquer dans des dossiers. Comme sur les questions associatives, dont ce vice-président des Amitiés d’Armor s’est fait une spécialité au sein de l’opposition.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.