PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Immigration, intégration, assimilation

L’ampleur de l’immigration régulière, la concentration de l’immigration dans des zones urbaines sensibles et les difficultés d’ordre culturel exigent une politique migratoire renouvelée fondée sur le respect de la dignité du migrant, la prise en compte des capacités d’accueil et le respect des exigences culturelles de la France, la nécessité de l’intégration culturelle et du co-développement.
photo-proposition-france

Assumer une politique migratoire réaliste pour une intégration réussie

Subordonner le droit à l’immigration et l’accession à la nationalité aux capacités d’accueil et aux exigences culturelles de la France.

• Maintenir notre tradition d’accueil pour les personnes qui se trouvent dans l’urgence de quitter leur terre (réfugiés politiques).

Supprimer le droit du sol et faire de l’accession à la nationalité française le point d’aboutissement d’un vrai parcours d’intégration, volontaire,précis et contrôlé.

• Subordonner le respect des différences au respect de la règle commune.

• Matérialiser la nécessité de l’intégration culturelle par un effort particulier pour les enfants des banlieues sensibles, afin que leur soit enseigné, dès la maternelle, la langue et la culture traditionnelle françaises.

• Réaffirmer la nécessité d’une politique de co-développement ambitieuse.

Apporter une réponse claire aux différents types d’immigration

• Pour les étrangers désirant venir travailler en France : mettre en place un système pragmatique en adéquation avec le marché du travail : système de visas à la carte garantis par les entreprises qui embauchent,« cellule économique de régulation » chargée d’évaluer à tout moment les besoins à couvrir par zone géographique et profession.

• Pour les personnes désirant devenir françaises : établir un choix réciproque entre les candidats et la nation par la vérification de l’adhésion pleine et entière du candidat aux valeurs fondamentales de la République française et à sa culture et une cérémonie d’intégration avec serment sur la Constitution.

• Pour les personnes entrées de façon clandestine : accroître l’arsenal répressif à l’égard des filières d’immigration clandestines et de toutes les professions qui en profitent ; établir de véritables partenariats avec les pays d’origine comportant un volet co-développement et un volet répressif.

Exiger le respect de la laïcité et de la liberté de conscience

• Exiger de la part de toutes les religions de France, comme de toute personne et organisation, le respect intégral de la liberté religieuse et des lois de la République. Faire préciser cette reconnaissance dans les statuts des associations cultuelles et culturelles.

• Faire respecter partout en France une saine laïcité, qui n’est pas le laïcisme, mais la distinction et la coexistence paisible de la raison et de la religion, dans la sphère publique comme dans la sphère privée.