PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Individualisation de l’impôt : ce gouvernement déteste la liberté et la famille !

PCD 12 décembre 2013

najat-vallaud-belkacem-francois-hollandeJean-Frédéric Poisson, Président du PCD et député des Yvelines, s’indigne du souhait de la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud Belkacem de réviser « l’un des fondements de la fiscalité des ménages: la conjugalisation de l’impôt ».

« Chaque membre du couple devra payer ses impôts indépendamment de l’autre. Le cas échéant, les avantages des couples dits « monoactifs » (est-ce à dire qu’une femme au foyer n’est pas active ?) seront réduits.

Nous y voilà ! Le gouvernement a trouvé une nouvelle manière d’augmenter les impôts et de détruire la famille : ne plus accorder aucun avantage aux couples mariés, taxer au maximum chaque membre du couple, et empêcher les femmes qui le désirent de se consacrer à l’éducation de leurs enfants. Redresser la situation économique de notre pays, ce gouvernement en est incapable : en revanche, trouver de nouvelles manières de ruiner le pouvoir d’achat des ménages, s’introduire dans la vie de famille et dans les choix de vie des couples, il sait faire !

A t’il oublié l’article no 8 de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH), qui proclame le droit de toute personne au respect “de sa vie privée et familiale », et qui stipule que « nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires » sauf si si celles-ci sont « nécessaires, dans une société démocratique » ?

Une société démocratique qui impose aux femmes qui veulent prendre du temps pour leurs enfants d’aller travailler est–elle encore une société démocratique ?

J’appelle le gouvernement à faire preuve de plus de considération pour le travail des femmes qui choisissent de s’occuper à plein temps de leurs enfants. Je tiens également à lui rappeler que la société profite grandement de ce temps consacré à l’éducation des enfants, qui favorise la solidité de la famille, la stabilité sociale mais aussi la baisse de la délinquance, de la désespérance des jeunes et de l’échec scolaire. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.