PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Jean-Frédéric Poisson (UMP-PCD) « L’alliance civile repose sur un principe que nous combattons ! »

PCD 31 janvier 2013

Les députés UMP sont majoritairement hostiles à la réforme du mariage en cours. Faut-il plutôt défendre l’idée d’une « alliance civile » entre personnes de même sexe ? Pour Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines et l’un des principaux orateurs du groupe, ce compromis serait contre-productif. (Article paru sur famillechretienne.fr le 31/01/2013)

 

Opposés au « mariage pour tous », beaucoup de députés UMP se sont ralliés à l’idée d’une « alliance civile » entre personnes de même sexe. Est-ce un bon compromis ?

L’alliance civile repose sur un principe que nous combattons : elle consiste à institutionnaliser une union entre personnes de même sexe en lui conférant un certain nombre de droits très proches du mariage, notamment la responsabilité partagée et l’autorité parentale.

La politique repose sur l’art du compromis et la recherche du meilleur posible, mais ce compromis-là n’est pas le bon : le même enchaînement mécanique qui existe entre mariage, adoption, PMA et GPA, se retrouvera avec l’alliance civile. Elle ralentira le processus, oui, mais ne changera rien.

En outre, ne nous faisons pas d’illusions : la majorité rejette le projet d’alliance civile depuis le début. Si les socialistes avaient voulu des améliorations du PACS, ils les auraient cherchées et trouvées…

Ce débat existe aussi au sein de l’opposition. Est-ce un facteur de faiblesse face au gouvernement ?

J’ai l’expérience des négociations sociales. Ce n’est pas forcément mauvais quand plusieurs organisations syndicales vont voir le même patron avec des discours différenciés. L’objectif commun est que la filiation sociale ne l’emporte pas sur la filiation biologique, que le lien entre la loi positive et l’ordre naturel ne soit pas supprimé.

Le vrai problème, aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas de négociations avec le gouvernement ! Lorsque votre interlocuteur n’est pas dans une position de recherche de compromis, vous ne pouvez pas faire grand-chose…

Et pourtant vous allez continuer à vous battre dans l’hémicycle ?

Notre intention, c’est d’abord d’éclairer l’opinion. Plus les Français ont une compréhension claire des enjeux du texte, plus ils se font une opinion forte. Les derniers sondages montrent que le projet de loi qui lie mariage et adoption ne remporte plus l’adhésion de la majorité des Français. (N.D.L.R. 48 % seulement des sondés se déclarent favorables à l’adoption dans un sondage LH2 publié par Le Nouvel Obs ).

Un député est par définition un porte-parole de la nation. Or, une partie de la nation a eu l’impression d’avoir été méprisée. L’affaire du comptage des manifestants du 13 janvier montre qu’il n’y a pas eu de respect pour les citoyens qui ont exprimé des positions différentes. Nous sommes là pour faire entendre cette différence. Notre bataille parlementaire consiste à faire en sorte que le gouvernement soit obligé de dévoiler tous les enjeux de son texte. Chaque jour, grâce à nos interventions, nous manifestons à l’opinion publique la nature profonde de la démarche socialiste. Une démarche – la circulaire Taubira le prouve – qui se dirige souterrainement vers la PMA et la GPA.

Samuel Pruvot et Bertille Perrin

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.