PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Journée nationale de la trisomie 21

PCD 21 mars 2013

A l’occasion de la journée de la Trisomie 21, le Parti Chrétien-Démocrate veut réaffirmer son engagement pour le droit à la vie de chaque personne. 

Depuis des années le PCD, par la voix de Christine BOUTIN, Jean-Frédéric POISSON, Franck MARGAIN, Xavier LEMOINE et Louis-Georges BARRET et de tous nos militants, nous battons pour que ces personnes puissent trouver toute leur place dans notre société.

D’aucuns pensent qu’en éradiquant les malades on éradiquera la maladie. Le PCD continuera, sans cesse, à se lever contre cette idéologie de l’homme nouveau, mortifière et rappelant les pires massacres de notre histoire.

Ces enfants et adultes extra-ordinaires nous montrent au quotidien toute la richesse et toute la tendresse de l’Homme.

Chaque jours, de manière invisible et très humble, le personnel d’accompagnement rend un service inestimable à notre nation en aidant, protégeant, soignant dans des conditions souvent difficiles nos compatriotes affaiblis par la maladie. Trop souvent sous-estimés, méconnus, quasiment ignorés, par une classe dirigeante bien portante, ce personnel d’accompagnement tisse l’humanité de notre société dans le plus grand silence.

Au PCD, nous œuvrons au quotidien pour cette société plus humaine : la grandeur d’une civilisation se mesure toujours au soin qu’elle prend des plus faibles. Que penseront de nous nos enfants ?

 

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse de notre Député, Jean-Frédéric Poisson :

 

Journée mondiale de la trisomie 21 : oui à la diversité !

La Journée mondiale de la trisomie 21 est l’occasion de tirer une fois de plus le signal d’alarme. En France, 98 % des enfants trisomiques dépistés avant la naissance sont avortés. Aujourd’hui, on supprime la trisomie. Et demain, les handicapés moteurs ? Les asthmatiques ?

C’est à force de refuser l’existence de la différence que notre société en est arrivée à un chiffre aussi vertigineux, qui reflète ce qu’il faut bien appeler une tentative d’éradication d’inspiration eugénique. À qui la faute ? Quelle alternative à l’interruption « médicale » de grossesse propose-t-on dans les cas d’enfants touchés par la trisomie 21 ?

On a fait en sorte de rendre inenvisageable la naissance, l’éducation, la vie même d’une personne trisomique. Et ce, alors que de très nombreuses associations œuvrent dans de grandes difficultés pour accueillir, soutenir, aider et accompagner les malades et leurs familles, et que des professionnels de santé, travaillent sans relâche à la recherche de traitements pour guérir les patients. C’est à eux que doivent aller soutiens, encouragements et subventions, car ce sont eux qui luttent pour la défense de la personne quelle qu’elle soit, quand d’autres travaillent à l’élimination des plus faibles.

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.