PCD | Parti Chrétien-Démocrate

La ballerine de l’Assemblée Nationale appartenait à une candidate du parti de Christine Boutin

PCD 19 avril 2013

Le Lab d’Europe 1 le 19/04. CENDRILLON – Vous connaissiez la chaussure jetée à la figure de Georges W. Bush en 2008 ? Vous découvrirez la ballerine qui met le feu à l’Assemblée nationale. Dans la nuit de jeudi 18 au vendredi 19 avril, les députés se sont écharpés sur la question d’une chaussure retrouvée sur l’esplanade des Invalides jeudi soir.

Le député UMP Philippe Meunier raconte au micro de l’hémicycle avoir vu, ce soir-là, lors d’un « sit in » des anti-mariage gay aux Invalides, une jeune femme traînée par des policiers. Il sort alors une chaussure de sa poche de veste et s’emporte, sous le regard étonné de ses collègues.

« Vous savez ce que j’ai trouvé, moi, sur les Invalides ? Une ballerine ! une ballerine, messieurs et mesdames les parlementaires ! »

Voilà ce que les forces de l’ordre de Monsieur Valls aujourd’hui font ! Ils interpellent des jeunes de France avec des ballerines ! Voilà… Et vous êtes fiers de ce que vous faites !

Un objet du litige que Philippe Meunier dégainera un peu plus tard, après un incident de séance [>> raconté par ici]. Cette fois-ci devant les journalistes et les caméras de télévision. Le député UMP veut faire de cette chaussure le symbole de l’oppression policière version Manuel Valls.

C’est Christine Boutin qui relancera l’affaire de la ballerine vendredi matin, sur Twitter. La présidente du parti démocrate affirme que c’est une des candidate de son parti, Geneviève, présente jeudi soir aux Invalides, qui était la propriétaire de la chaussure.

Cette Geneviève dont Christine Boutin fait son héroïne est Geneviève Masson, candidate aux législatives dans la 13e circonscription de Paris lors des dernières législatives. La jeune femme annonce en effet, à minuit 55, qu’elle a perdu sa chaussure aux Invalides dans la soirée. Mais ne semble pas au courant que, quelques minutes plus tôt, un député UMP qui l’a récupérée en a fait un symbole. Un « don aux CRS » selon elle.

Un compte Twitter appelé « Ballerine LMPT » (La Manif Pour Tous) a même été créé pour surfer sur l’évenement. Avec des tweets humoristiques égrénés au long de la nuit.

En cherchant un peu, on trouve des traces de cette femme sur le web, âgée de 30 ans lors des dernières législatives. Elle apparaît notamment aux côtés de Christine Boutin sur le site de campagne de François Potié-Lussigny, autre candidat du Parti Chrétien Démocrate à Paris.

Si l’on en croit ses déclarations sur son site web « Masson 2012″, Geneviève Masson déteste par-dessus tout « le mensonge », aime les dîners « à la bonne franquette » et aimerait mourir « le coeur en paix avec la satisfaction du devoir accompli ». Elle ne livre en revanche aucun détail sur son amour des ballerines.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.