PCD | Parti Chrétien-Démocrate

« La droite et le centre sont les plus à même de diriger la France en 2017 »

PCD 27 octobre 2016

Je n’ai pas l’intention de passer mon temps à décrire ce que je ferai dans l’isoloir au second tour de l’élection présidentielle dans huit mois !

Ce que je veux dire en répondant à Lyon people, c’est précisément ceci…

Si je suis candidat dans cette élection primaire de la droite et du centre, c’est pour infléchir dans un sens favorable aux intérêts de notre pays, le projet de celui ou celle qui portera les couleurs de la droite et du centre à l’élection présidentielle. Entre le second tour de la primaire et l’élection présidentielle, il y a effectivement six mois pour travailler à un projet commun, ce qui est nécessaire compte tenu du fait que l’engagement de celui ou celle qui gagnera la primaire consiste également à préserver l’unité et le rassemblement de nos familles.

Le projet que porte Alain Juppé, par exemple, qui considère que le multiculturalisme est une chance pour nous, m’inquiète. Il emporte avec lui une dérive communautariste qui est sans doute le mal le plus grand dont la France doive se préserver.

Je continue cependant de penser que, malgré leurs faiblesses, les familles politiques de la droite et du centre sont les plus à même de diriger le pays et de le réformer dans la tranquillité à partir de 2017. Ce qui n’est pas le cas du Front National. Ce que veut dire le « on verra » repris par des médias n’est en aucun cas de ma part la marque d’une quelconque hésitation qui m’inclinerait vers le projet de Marine Le Pen. J’y suis opposé et en ai déjà donné les raisons. Toutes mes déclarations vont dans ce sens, sans aucune espèce d’ambiguïté. Toute autre interprétation ou perspective est donc de la responsabilité de son auteur et pas de la mienne. Mais il est vrai que « Quand on veut noyer son Poisson… ».

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.