PCD | Parti Chrétien-Démocrate

L’avenir des chrétiens de Syrie

PCD 30 juillet 2012

Dans une tribune parue dans Le Figaro, Franck Margain, vice-président du PCD et Conseiller régional, s’interroge sur l’identité des insurgés contre le régime de Bachar el-Assad.

Depuis des mois, la Syrie connaît des violences très meurtrières. Une insurrection, armée et financée par l’Arabie saoudite et le Qatar, lutte contre le régime politique dictatorial en place. Cette insurrection est soutenue par de nombreux pays occidentaux. Ces faits, aujourd’hui, tout le monde en convient.

Mais ce qui pose problème c’est la nature de cette insurrection. Qui sont les insurgés contre le régime ? On en parle souvent comme d’une «opposition démocratique» qui veut libérer la Syrie de la dictature. Mais est-ce bien le cas ?

Récemment, une enquête française a établi que le journaliste Gilles Jacquier, tué en janvier par l’explosion d’un obus à Homs, a été victime d’un tir des forces rebelles. Ce n’était probablement pas une «bavure»…mais bien une attaque calculée sur des journalistes occidentaux.

Si au début de l’insurrection, on a pu observer des étudiants démocrates manifester, on s’est aperçu au cours du temps que le vrai visage de «l’opposition démocratique» en Syrie est en fait moins honorable. Citons quelques exemples.

Le 12 mai 2012, selon les sources locales de l’agence Fides, des hommes armés ont expulsé l’ensemble des familles chrétiennes du village d’al-Borj al-Qastal, en province de Hama, au nord de Homs. Selon des sources du Métropolite orthodoxe, des militants se sont rendus de maison en maison, dans les quartiers d’Hamidiya et de Bustan al-Diwan, obligeant les chrétiens à s’enfuir. Ainsi, 90% des chrétiens de Homs ont quitté la ville fuyant autant les combats que les violences antichrétiennes des insurgés.

Ces violences antichrétiennes sont très graves et bien réelles et ne laissent aucun doute sur la manière dont sera gouverné ce pays si l’insurrection islamiste s’emparait du pouvoir. Il faut savoir qu’il y a en Syrie un million et demi de chrétiens.

Voulons-nous qu’ils soient chassés de leur pays comme ce fut le cas de la majorité des chrétiens d’Irak dans le silence coupable du monde? Savoir si le régime en place en Syrie est une dictature, cela ne fait aucun doute. Mais la vraie question est: voulons-nous confier le pouvoir en Syrie à ces insurgés-là ? Or en dehors des islamistes, il ne semble pas y avoir d’alternatives actuellement. Il faut donc toujours garder en tête ces faits avant de soutenir tel ou tel aveuglément ou renverser le régime en place. Car les conséquences pourraient être désastreuses à terme, non seulement pour la population locale, mais aussi pour les intérêts de la France.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.