PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Le PCD écarté par Nathalie Kosciusko-Morizet : les électeurs ne sont pas respectés !

PCD 2 janvier 2014

Municipales2014PCDJean-Frédéric Poisson, Président du PCD, Député des Yvelines, regrette vivement les dernières déclarations de Nathalie Kosciusko-Morizet concernant la constitution des listes municipales parisiennes.

« Nathalie Kosciusko-Morizet a voulu établir un accord en évinçant le PCD : ce choix est tout simplement déloyal et inacceptable à l’égard de l’électorat que nous représentons, et qui, de plus, est indispensable pour gagner la Mairie de Paris !

A la suite du résultat de plus de 10% réalisé par Franck Margain, vice-président du PCD, lors de la primaire de la droite pour la Mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet avait reconnu qu’il incarnait les idées et les valeurs de nombreux Parisiens. Par respect pour les personnes qui avaient, par leur vote, exprimé leur attachement à ces idées et à ces valeurs, elle s’était engagée à permettre à Franck Margain et à d’autres représentants du Parti Chrétien-Démocrate d’avoir une vraie place dans cette campagne et sur les listes de l’alternance.

A ce jour, ces accords n’ont pas été respectés.

Pourquoi les électeurs qui ont accordé leur confiance et leur voix à un représentant du PCD lors de la primaire, mais aussi lors des dernières élections législatives, au cours desquelles Franck Margain avait obtenu plus de voix que le centre, ne sont-ils finalement pas pris en compte ?

Nous ne pouvons plus continuer d’opérer des arrangements entre amis sur leur dos, dans le mépris de ce qu’ils expriment par leur bulletin de vote !

Nathalie Kosciusko-Morizet doit donner toutes ses chances à la constitution d’un véritable rassemblement à Paris. Cette ville ne peut pas être reprise à la gauche sans ce préalable. Nous prenons acte que ce premier round s’achève sans que le PCD soit justement représenté.

Nous sollicitons dès aujourd’hui une entrevue avec Nathalie Kosciusko-Morizet afin d’organiser cet indispensable rassemblement, en prenant en compte toutes les sensibilités capables ensemble, et ensemble seulement, de faire battre la gauche à Paris. Si tel n’était pas le cas, le PCD prendrait toutes ses responsabilités vis-à-vis de ses électeurs ».

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.