PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Le PCD se félicite de la décision prise par Luc Chatel de ne pas diffuser le Baiser de la Lune dans les écoles primaires

PCD 12 avril 2012

Christine Boutin se félicite de la déclaration faite ce matin par le ministre de l’Education Nationale au sujet du Baiser de la Lune : « Ce film n’a pas vocation a être projeté en primaire. »

Rappelons que ce film devait, selon ses auteurs, servir « d’outil pédagogique » pour sensibiliser à l’homosexualité dans les écoles primaires. La présidente du Parti Chrétien-Démocrate avait demandé l’interdiction de sa diffusion dans une lettre ouverte au ministre.

« Je me réjouis car ce film n’est pas un film de lutte contre les discriminations, mais un film idéologique. Dans ce film, on vient en effet dire à des enfants de 8 à 10 ans que l’amour entre un homme et une femme c’est ringard, et que la jeunesse, donc l’avenir, c’est l’amour entre des personnes de même sexe !

L’école est le lieu de la transmission des savoirs et des valeurs communes de notre société, ce ne doit pas devenir un lieu de propagande. Laissons aux enfants le temps de l’enfance !

 Je me réjouis car, par cette décision, notre ministre garantit le respect du principe de la neutralité de l’Education Nationale. »

Par ce geste de prudence, Luc Chatel est un digne héritier de son prédécesseur Jules Ferry. Celui-ci, dans une lettre circulaire aux instituteurs de 1883, résumait la neutralité du service public en ces termes : « vous ne toucherez jamais avec trop de scrupule à cette chose délicate et sacrée, qui est la conscience de l’enfant. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.