PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Le président du PCD dénonce la tentative d’éviction de Franck Margain par l’équipe de Nathalie Kosciusko-Morizet dans le XIIème arrondissement de Paris

PCD 25 mars 2014

Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti Chrétien-Démocrate, déplore la tentative d’éviction de Franck Margain par l’équipe de Nathalie Kosciusko-Morizet de la liste du 12ème arrondissement pour les élections municipales.

Madame Kosciusko-Morizet et ses équipes ont décidé d’évacuer Franck Margain de la liste de fusion dans le XIIème arrondissement de Paris.

Cette décision a été prise dans le dos de Franck Margain, et annoncée à 15 minutes du délai de dépôt des listes.

Elle est d’abord humiliante et signale une absence totale de respect des personnes, incompatible avec l’exercice normal d’une responsabilité publique.

Elle est ensuite incompréhensible au plan politique : au moment où toutes les énergies doivent être réunies en vue d’un rassemblement, ce choix délibéré d’exclusion en dit long sur la réalité du discours d’union.

Elle manifeste enfin un étonnant cynisme : la loyauté et l’implication personnelles de Franck Margain aux côtés de Madame Kosciusko-Morizet ne peuvent être contestés, ni l’apport politique que pouvait représenter un conseiller régional et vice-président du PCD dans le douzième arrondissement de Paris. Les engagements pris à l’égard de Franck Margain ont manqué d’être rompus par la décision inique de son renvoi, qui n’a finalement pas pu avoir lieu en raison d’irrégularités administratives. Mais que valent les autres engagements contractés lors de cette campagne électorale désormais ?

Le Parti Chrétien Démocrate condamne fermement la manière Franck Margain a été traité, et appelle à ne pas soutenir les listes de Madame Kosciucko-Morizet dimanche prochain.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.