PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Législatives. Marie-Pierre Lecat pour le Parti chrétien démocrate

PCD 8 mars 2017

Législatives. Marie-Pierre Lecat pour le Parti chrétien démocrate
marie-pierre-lecat-66-ans-ingenieur-a-la-retraite-est_3323697_465x330p

De sensibilité de droite, Marie-Pierre Lecat, issue de la société civile, est, depuis lundi, candidate aux législatives de juin 2017 dans la 5e circonscription des Côtes-d’Armor. La Paimpolaise entend défendre le programme de François Fillon.

Marie-Pierre Lecat n’a jamais eu de mandat électif mais a décidé de se lancer, depuis lundi : « Un vrai positionnement de droite, il n’y en a pas, estime-t-elle. En Trégor-Goëlo, des candidats aux législatives se sont déclarés à gauche et dans les rangs de l’UDI. Ce dernier a mis bas les masques et tourne le dos au projet de rebond ». Adhérente au Parti chrétien démocrate (PCD) depuis mai 2016, elle a choisi de défendre le programme de François Fillon « plébiscité par les électeurs de la primaire de la droite et du centre. Il vise à redresser la France, dans le respect de sa culture et de son histoire, par la mise en oeuvre de réformes parfois difficiles mais vraiment indispensables, poursuit-elle. Sans un large soutien de députés adhérant à ce programme, le pouvoir exécutif en sera réduit à poursuivre l’administration de traitements palliatifs et anesthésiques à une France moribonde ».

Une Paimpolaise à la retraite


Paimpolaise, issue de la société civile, âgée de 66 ans, ancienne ingénieur, mère de famille – deux enfants et six petits-enfants – puis cadre administratif dans l’enseignement supérieur, Marie-Pierre Lecat est aujourd’hui retraitée et revendique « une longue expérience associative, de bonnes connaissances des problèmes d’orientation pour les jeunes et d’emploi ». « Comme beaucoup d’entre nous, je souhaite des députés qui se consacrent à leur seul mandat, sans ambition de carrière, sans autre but que le service de tous et de notre pays. Je veux qu’ils soutiennent avec loyauté et détermination un programme porteur d’avenir », résume-t-elle. Au niveau local, ses priorités vont « à l’agriculture, à la pêche, à la réorganisation territoriale, aux hôpitaux, et à la valorisation des nouvelles technologies… thèmes qui méritent d’être remontés ». La droite compte donc désormais trois candidats après les positionnements de Jean-Yves de Chaisemartin et de Thierry Simelière.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.