PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Manif pour tous : « Hollande a tort de penser que ça va s’arrêter », dit Boutin

PCD 22 mai 2013

RMC le 22/05. Christine Boutin était invitée ce mercredi sur RMC. La présidente du parti Chrétien démocrate affirme que la mobilisation contre le mariage gay ne va pas s’arrêter et que ce débat « est le révélateur de la société qu’on nous construit depuis 30 ans ».

Christine Boutin affirme que « les Français n’ont pas l’intention de baisser les bras » et continueront à se mobiliser contre le mariage pour tous.

Invitée sur RMC ce mercredi matin, Christine Boutin a assuré que la mobilisation contre le mariage pour tous, voté et adopté, continuerait. La présidente du parti Chrétien démocrate estime en effet que cette loi a cristallisé en partie l’opposition. « La manif de dimanche prochain sert à montrer au pouvoir politique que contrairement à ce qu’ils pensent, les Français n’ont pas l’intention de baisser les bras », a-t-elle affirmé. « Le débat du mariage gay est le révélateur de la société qu’on nous construit depuis 30 ans. Le mariage gay a réveillé les consciences. J’ai été ringardisé, et aujourd’hui, la France profonde est en train de se réveiller. Le président a tort de penser que ça va s’arrêter ».

« NKM peut être battue »

Lors des élections municipales, le parti Chrétien démocrate présentera aussi plusieurs candidats. Et la position de chacun lors du débat sur le mariage pour tous pourra avoir un impact, estime-t-elle en référence aux propos de Guillaume Peltier, le vice-président de l’UMP qui a appelé à ne pas voter NKM à la primaire pour Paris en raison de son abstention dans ce dossier. « NKM a fait une erreur majeur en s’abstenant sur le mariage gay. Ce n’est pas acceptable. Je pense qu’elle peut être battue. Ça va servir de symbole, parce que dans toutes les mairies de France, il va y avoir des pressions ».

« La France est endormie, il faut se réveiller »

Enfin, concernant le suicide de Dominique Venner, essayiste d’extrême-droite qui s’est donné la mort dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, Christine Boutin considère que « cet homme, dont je ne partageais pas les idées, était un païen. Je pense que cet homme a voulu être le héros, qui annonce un évènement, et cet évènement, c’est l’angoisse, la désespérance de notre société. Il a choisi, lui, païen, de venir dans ce lieu symbolique qu’est Notre-Dame. Je souhaite qu’il ait rencontré Dieu à ce moment-là. On peut condamner ou adhérer, mais ce n’est pas n’importe qui ». Et si elle ne partage pas une partie de ses idées, elle croit en revanche que certaines de ses inquiétudes sont légitimes. « Ce qu’il dit, c’est que la France est endormie, il faut se réveiller. Lui dit que le bouc-émissaire est l’Islam, je n’ai pas cette position-là ». Quant aux insultes dont elle est parfois victime, Christine Boutin s’en amuse : « Les insultes coulent comme l’eau sur les plumes d’un canard », a-t-elle répondu à Jean-Jacques Bourdin.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.