PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Mariage gay : et une Cendrillon moderne apparut

PCD 19 avril 2013

 Le figaro le 19/04. Un député UMP s’est insurgé de la répression contre les opposants au mariage pour tous en brandissant une ballerine en pleine séance à l’Assemblée. La propriétaire de la chaussure est militante au Parti chrétien-démocrate.

Le débat sur le mariage pour tous finit par devenir un caillou dans la chaussure du gouvernement. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un nouvel épisode de tension entre parlementaires a eu lieu à l’Assemblée nationale, autour d’une histoire de soulier.

Vers 1 heure du matin, on a frôlé l’empoignade. Les députés de l’opposition étaient très remontés contre le gouvernement après s’être rendus aux côtés des opposants du collectif la Manif pour tous, rassemblés près du Palais Bourbon. Des affrontements avec des CRS ont engendré 74 interpellations et beaucoup d’agitation. De retour sur les bancs de l’Hémicycle, le député UMP du Rhône, Philippe Meunier, a vivement interpellé les ministres présents pour condamner ces accrochages.

«Vous parlez de nervis d’extrême droite», a déclaré le député, réagissant à une expression utilisée sur Twitter par le conseiller régional Jean-Luc Roméro. Pour Philippe Meunier, «s’il y avait eu des nervis d’extrême droite» parmi les manifestants, on aurait trouvé «des barres à mine, des rangers». «Mais vous savez ce que j’ai trouvé, moi, sur les Invalides? Une ballerine!», lance alors l’élu dans un sourire, tout en sortant de sa veste une chaussure noire. Et de poursuivre: «Voilà ce que les forces de l’ordre de M. Valls aujourd’hui font: ils interpellent des jeunes de France avec des ballerines». Peu après, lors d’une suspension de séance, Philippe Meunier a de nouveau brandi la ballerine devant les caméras de télévision.

Twitter s’empare de la ballerine

L’anecdote aurait pu s’arrêter là et la ballerine rester abandonnée, mais c’était sans compter Twitter. Quelques minutes à peine avant l’intervention du député du Rhône, un message posté sur le réseau évoquait une «chaussure sur l’esplanade des Invalides» laissée en «don aux CRS».

La «Cendrillon des Invalides» serait donc Geneviève Masson, qui a été candidate aux dernières législatives à Paris sous les couleurs du Parti chrétien-démocrate. Cette militante de 30 ans est très active sur Twitter contre le mariage gay. Les rendez-vous des opposants, leurs actions ou encore les prises de position d’autres politiques sur le sujet constituent la plupart de ses messages des derniers mois.

Vendredi, la présidente du PCD, Christine Boutin, a elle-même relaté l’anecdote de la ballerine, rendant hommage à «notre héros». Quelques minutes auparavant, elle avait annoncé ironiquement que la «dangereuse manifestante» propriétaire de la ballerine avait été «emmenée en garde à vue». En réalité, Geneviève Masson a précisé à un contact, toujours sur Twitter, qu‘elle avait été «seulement ramenée sans douceur au métro». Certains sur le réseau s’interrogent: cette réaction en chaîne était-elle plus ou moins prévue? Après la Bible brandie par Christine Boutin contre le pacs en 1998, c’est peut-être une ballerine qui restera l’un des symboles de ce débat à l’Assemblée.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.