PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Mariage homosexuel : le stratagème du Président de la République n’apporte rien mais admet l’essentiel. Personne, et en particulier pas les maires, ne doit en être dupe !

PCD 21 novembre 2012

Dans un communiqué de presse envoyé aujourd’hui, Jean-Frédéric Poisson, député UMP-PCD des Yvelines, Vice-président du PCD et Secrétaire National de l’UMP donne sa position concernant les récentes déclarations du Président de la république sur la liberté de conscience pour les Maires ne désirant pas célébrer de mariage homosexuel.

« En reconnaissant la possibilité d’une liberté de conscience pour les Maires face à la célébration de mariages homosexuels, le Président de la République voulait sans doute obtenir le silence des élus locaux, très remontés contre la perspective d’un tel mariage.

En réalité, la déclaration du Président relève d’un stratagème presque grossier : il n’a rien dit que les Maires ne soient d’ores et déjà capables d’organiser dans leur commune en respectant la loi actuelle, et n’a pas ouvert de perspective nouvelle. Cette déclaration était donc une opération destinée à calmer la salle, et pas davantage.

Mais il y a beaucoup plus : en reconnaissant la liberté de conscience sur le sujet, le Président de la République a clairement reconnu que le mariage homosexuel peut poser un problème moral justifiant le recours au respect de la conscience pour ne pas le célébrer. Cette reconnaissance indique que les interrogations profondes de nombreux acteurs de la société et des parlementaires sont fondées et légitimes : le mariage homosexuel est effectivement, en plus des problèmes juridiques qu’il pose, un problème moral et de civilisation.

Bien sûr, la question de l’objection de conscience des élus doit être ouverte, si jamais le débat vient au Parlement. Et personne ne peut être satisfait de cette déclaration du Président de la République : le fait que le Président vienne à son tour sur l’aspect moral de ce débat justifie que l’on prenne beaucoup plus de temps pour débattre en profondeur, et appelle en fait le retrait de ce texte. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.