PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Motion de renvoi en commission : la méthode employée par Erwann Binet est inacceptable !

PCD 1 février 2013

Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines et 1er Vice-président du PCD présentait la motion de renvoi en commission du projet de loi sur le mariage homosexuel ce mardi 29 janvier. Il condamne sans appel le travail réalisé en Commission des lois.

J’ai présenté la motion de renvoi en commission du projet de loi sur le mariage homosexuel aujourd’hui mardi 29 janvier. Le travail mené en Commission des Lois est inacceptable !

Monsieur Binet a fait preuve d’une partialité criante dans l’organisation de ses auditions et la sélection de ses interlocuteurs : plus de 2/3 des personnes consultées étaient favorables au projet de loi !

Monsieur Binet a déclaré que la France était en retard sur le reste de la planète : or, 11 pays sur 197 ont adopté le mariage homosexuel. Difficile d’évoquer des majorités débordantes !

Monsieur Binet a défendu le projet de loi au nom du principe d’égalité. Mais quelle est cette nouvelle lecture du principe d’égalité selon laquelle la France ne respecterait vraiment sa Constitution qu’en accordant les mêmes droits à toutes les personnes, quelles que soient leurs situations respectives ? Dans ce cas, au nom de quoi continuons-nous de limiter à deux personnes la composition du mariage, ou maintenons-nous certaines personnes handicapées dans l’incapacité de se marier ?

La Déclaration des Droits de l’Homme indique le chemin à suivre : son article premier dit, « les hommes naissent libres et égaux en droit. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ». Or le mariage est d’utilité commune ! La pérennité de la société requiert que l’on assure le renouvellement des générations et la transmission incontestable du patrimoine depuis les ascendants vers les descendants. De plus, le mariage assure la construction progressive et à l’éducation des enfants : jamais personne n’ait inventé de meilleur cadre pour la croissance d’un enfant que celui de son père et sa mère !

Enfin, l’adoption ouvre nécessairement la porte à l’assistance médicale à la procréation, laquelle ouvre nécessairement la porte aux mères porteuses.

En choisissant la partialité comme principe d’organisation de son travail, et le simple déroulement des événements comme clé de voûte de son argumentation, Monsieur Binet s’est lui-même coupé de cette possibilité d’aborder en profondeur les questions essentielles posées par ce texte. Il n’est pas de ce fait envisageable d’engager ce débat pour examiner au fond les différents aspects.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.