PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Nicolas Sarkozy maintient le cap

PCD 16 février 2012


Nicolas Sarkozy a mis au centre de son discours de Marseille les grandes valeurs dont la France a besoin pour gagner. Je me réjouis qu’au travail, à la responsabilité et à l’autorité, il n’ait pas manqué d’ajouter la solidarité, qui est aussi une préoccupation de tous les Français.

Nicolas Sarkozy a mis au centre de son discours de Marseille les grandes valeurs dont la France a besoin pour gagner. Je me réjouis qu’au travail, à la responsabilité et à l’autorité, il n’ait pas manqué d’ajouter la solidarité, qui est aussi une préoccupation de tous les Français. Sur les choix de société, du respect de la personne humaine à celui de l’altérité, il a su maintenir son cap.

Sur le plan des institutions, il a affirmé sa détermination d’être le candidat des Français et donc de la démocratie. Je reconnais deux de mes propositions. Une ouverture à une dose de proportionnelle au Parlement est vivement souhaitable, parce que toutes les sensibilités représentatives doivent y être entendues. Elles représentent les Français. Et la réduction du nombre de parlementaires est un symbole fort : si le peuple français est amené à faire des efforts, il convient aux responsables politiques de montrer l’exemple.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.