PCD | Parti Chrétien-Démocrate

NON, CHRISTINE BOUTIN N’A PAS PARLÉ DES « ESCADRONS DE LA MORT » DE MANUEL VALLS

PCD 28 mars 2013

28/03/2013. Démentis de Christine Boutin à propos du discours a été diffusé en son nom par le salon beige.

Dimanche, Christine Boutin perdait connaissance en recevant des gaz lacrymogène, lors de la manifestation contre le mariage gay. Etait-ce le fait « d’escadrons de la mort » de Manuel Valls?

C’est ce qui a été dit mardi 27 mars à Washington, lors d’une marche pro-famille. Christine Boutin y était officiellement invitée, mais n’a pu s’y rendre à cause des évènements de dimanche.

Un discours, présenté comme le sien et relayé par Le Salon beige, y a été lu. Elle y compare les forces de l’ordre de dimanche à des « escadrons de la mort »à la solde de Manuel Valls:

« J’ai moi-même été victime de cette violence inadmissible et monstrueuse des forces de l’ordre, envoyées comme des escadrons de la mort par le gouvernement français contre les familles françaises, contre le peuple français. Forces de l’ordre qui n’ont pas hésité sur ordre du ministre de l’Intérieur, monsieur Manuel Valls, à gazer des enfants jusque dans leur poussette ! La France est entre les mains de véritables dictateurs qui n’hésitent plus à gazer les enfants comme dans les pires régimes de l’histoire. »

Des références explicites à certains faits historiques, le terme « escadron de la mort » s’étant popularisé comme étant une composante de plusieurs dictatures d’Amérique latine depuis les années 1970.

Contactée par Rue89, « l’auteure » du discours avoue être « trop débordée » pour l’avoir écrit, mais également ne pas être au courant de son contenu. Et après en avoir pris connaissance, toujours selon Rue89, elle désavoue le propos associé à son nom, les jugeant « trop fort »:

« Je n’aurais pas du tout écrit ça. Faut pas exagérer. Je ne suis pas là pour attiser la radicalité… »
« (…) Je n’aurais pas lu ces passages-là. Mais mon gazage m’a obligée à rester ici et le texte est parti tout seul. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.