PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Nucléaire :le PCD dénonce une instrumentalisation de l’émotion à des fins idéologiques

PCD 13 avril 2012

Alors que les autorités publiques japonaises et les employés de la centrale nucléaire de Fukushima s’efforcent de limiter les conséquences de l’accident en cours, des voix s’élèvent en France pour demander l’arrêt du nucléaire. Le PCD dénonce ces positions, qui instrumentalisent l’émotion du moment liée à cet accident à des fins purement idéologiques. Se précipiter sur cet accident pour réclamer la fermeture immédiate des centrales françaises n’a aucun sens. Les risques naturels auxquels elles sont exposées sont sans commune mesure avec la violence du tremblement de terre et du tsunami qui ont frappé le Japon. Par ailleurs, la France dispose de l’une des autorités de sûreté les plus exigeantes au monde, qui autorise et surveille de façon indépendante l’exploitation des centrales.

Il est évident que toutes les leçons doivent être tirées de l’accident japonais, afin de voir comment encore améliorer la sûreté de nos centrales. La réévaluation des systèmes et des procédures de sûreté, annoncée par le Premier Ministre, constitue une bonne façon de vérifier que tout est mis en œuvre pour garantir un fonctionnement sûr des installations, même en cas de séisme ou d’inondation.

Mais il n’est pas acceptable de profiter de l’accident en cours pour condamner l’ensemble de la filière nucléaire française pour des motifs idéologiques.

Le nucléaire permet à la France d’être indépendante sur le plan énergétique, de limiter considérablement ses émissions de CO2, et de mettre à la disposition des ménages et des entreprises une énergie moins chère qu’ailleurs en Europe.

Réclamer la sortie du nucléaire sans dire aux Français que cela reviendrait à produire une électricité plus chère et plus polluante est purement démagogique. De même, faire croire que les énergies renouvelables peuvent à elles seules répondre aujourd’hui à tous nos besoins énergétiques est irresponsable.

Le PCD est favorable à un débat sans tabou sur le nucléaire à condition que tous les aspects de nos choix énergétiques soient effectivement mis sur la table : coûts, impact environnemental, emplois induits, sécurité d’approvisionnement et indépendance énergétique.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.