PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Oui, faire campagne a un coût.

PCD 4 octobre 2012

Dans notre cinquième République, le processus de l’élection présidentielle prévoit un versement de huit cent mille euros à tout candidat présent au premier tour, quel que soit son score obtenu : il s’agit d’une prise en charge minimale de ses frais de campagne. Pour mémoire, une campagne présidentielle pour un candidat présent aux deux tours coûte plus de vingt millions d’euros.

L’alliance conclue entre Christine Boutin et Nicolas Sarkozy portait sur les idées défendues par la Présidente du PCD, idées que le candidat a reprises à son compte et portées durant sa campagne.

Dès lors que Christine Boutin se retirait de la course et ne pouvait donc plus compter sur une prise en charge de sa campagne, Nicolas Sarkozy s’était engagé à faire assumer par l’UMP ce remboursement de frais.

Il ne s’agit donc en aucune manière d’un versement à Christine Boutin, ni d’un bénéfice net pour le PCD mais d’un remboursement de factures liées à la campagne présidentielle de Christine Boutin, démarrée dès juin 2011.

Les premiers versements ont été effectués en avril puis en mai 2012. Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP, ne fait donc qu’appliquer l’accord passé et honorer la parole de Nicolas Sarkozy. Quel que soit le futur président de l’UMP, il aura également la responsabilité de finaliser la réalisation de cet accord.

Le soutien apporté par la Présidente du PCD à Jean-François Copé est quant à lui fondé sur son engagement écrit à coopérer avec le PCD dans l’avenir. François Fillon n’a pour sa part montré aucune volonté en ce sens.

L’irruption de cette pseudo-polémique, sur une question pourtant ancienne et déjà parfaitement connue des médias, interroge : la lutte interne pour la présidence de l’UMP n’y est en effet sans doute pas étrangère. La droite aurait tout intérêt à éviter de tomber dans de telles guerres fratricides et à se concentrer plutôt sur l’opposition à mener aux projets du gouvernement.

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.