PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Plusieurs milliers de manifestants à Rennes contre le mariage homosexuel

PCD 7 mai 2013

Le Parisien le 05/05/2013 Quelque 20.000 manifestants selon les organisateurs, 12.000 selon la police, ont défilé dimanche dans les rues de Rennes pour demander le retrait de la loi sur le mariage homosexuel, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Les manifestants ont défilé derrière une banderole sur laquelle était écrit « pour la filiation père-mère-enfant ».

Dans le cortège se trouvaient de nombreuses familles avec des enfants parfois très jeunes.

 

La présidente du Parti Chrétien Démocrate, Christine Boutin était présente, venue du Croisic (Loire-Atlantique) où elle passait ses vacances pour participer à la manifestation, a-t-elle dit à l’AFP.

Tugdual Derville, délégué général de l’association anti-avortement Alliance Vita, était également présent.

Les manifestant scandaient notamment: « Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’hétéros ». Ils criaient aussi: « Un papa, une maman y’a pas mieux pour les enfants », « on ne lâchera rien » et « Hollande ta loi on n’en veut pas ».

Selon Mme Boutin, la manifestation anti-mariage homosexuel était destinée « à donner un signal supplémentaire au président de la République pour qu’il retire cette loi ». « Il faut absolument qu’il donne un signe d’apaisement », a-t-elle ajouté.

Mme Boutin a assuré qu’elle souhaitait « montrer la détermination que nous avons de faire en sorte que le président entende notre appel qui est celui (…) de donner un signe d’apaisement en retirant le texte sur la loi Taubira ». « La France est clivée. La première mission du président de la République est de rassembler les Français. Il faut donc donner un signal », a-t-elle affirmé.

« Le mariage gay est le révélateur du refus de cette société de consommation où l’enfant devient un objet de consommation, où le ventre des femmes va devenir un objet de commerce », a estimé Mme Boutin.

De son côté, M. Derville a affirmé: « Nous voulons aller très loin dans notre engagement c’est une loi démocratiquement votée mais qui a nos yeux blesse la démocratie (…) C’est une loi à nos yeux injuste ».

« On ne lâchera pas parce que demain nous voulons que les être humains puissent naître d’un homme et d’une femme comme chacun d’entre nous et non pas d’un bricolage procréatif qui ne respecterait pas leur identité profonde », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, selon une source policière, une contre manifestation d’environ 200 militants était également organisée dimanche dans les rues de Rennes.

Mais les accès à la place de l’Hôtel de ville, où des prises de parole étaient organisées à l’issue du défilé, étaient protégés par de nombreux CRS.

La fin de la manifestation a donné lieu à de brèves tensions et des échanges d’invectives entre manifestants et contre-manifestants. Des coups ont été échangés et un journaliste d’une webtélé locale, RennesTV, a été pris à partie, selon plusieurs témoignages, par un manifestant. Sa caméra a été cassée, a constaté l’AFP. Il a porté plainte dans la soirée.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.