PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Réforme fiscale : Ayrault méprise le peuple et ses représentants

PCD 5 décembre 2013

JMAyraultJean-Frédéric Poisson, Président du PCD, Député des Yvelines s’est exprimé le 30 novembre  2013 au sujet de la réforme fiscale de M. Ayrault.

« Jean-Marc Ayrault achève aujourd’hui la première partie de sa grande consultation en vue de la « remise à plat de la fiscalité ».

Cette réforme s’effectue dans un mépris total du travail et du rôle des parlementaires : tout d’abord, elle a été annoncée le 19 novembre, jour du vote en première lecture du Projet de Loi de Finances ! Où sont le respect et la prise en considération du travail des députés et sénateurs, qui étudient plusieurs semaines durant les articles d’un projet de loi pour s’entendre dire le jour du vote que le Premier Ministre va « tout remettre à plat » avec les partenaires sociaux ? Je rappelle à M. Ayrault que chacun à un rôle à jouer !

De plus, notre Premier Ministre a décidé de consulter les partenaires sociaux alors que cette réforme concerne en premier lieu les familles et les PME. La réforme commence mal… L’une des pistes avancées par M. Ayrault consisterait à fusionner impôt sur le revenu et Contribution Sociale Généralisée. Or, selon Bercy, au moins neuf millions de foyers y perdraient, 35% et 45% des perdants disposeraient de moins de 26.000 euros de revenus annuels, et un million de foyers touchés feraient partie de ceux qui déclarent moins de 14.000 euros de revenus. Encore une fois, les classes moyennes risquent d’être fortement mises à contribution.

Ce gouvernement ne comprend-il pas qu’à force de ponctionner les Français, il finira par ne plus rien avoir à prélever ?

Comme de nombreuses initiatives hâtives et hasardeuses de ce gouvernement, cette réforme est très mal engagée et comporte de nombreuses incohérences. Le gouvernement refuse par exemple que des parlementaires participent à la composition du Comité de surveillance des retraites sous prétexte qu’ils ne sont pas  des « experts » : parallèlement à cela, il décide de créer un jury citoyen nommé par décret ! Il y a aujourd’hui une réelle confusion des rôles de la part des pouvoirs publics, ce qui est extrêmement grave en ces temps de désordre. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.