PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Sécurité, justice, défense

icon-prop-justice

Faire respecter l’État de droit

• Réaffirmer l’autorité de l’Etat face aux tentatives actuelles de la braver :zones de non droit où les lois de la République sont subordonnées à des principes religieux, cas d’« homoparentalité » autorisé par les juges en dépit de l’interdiction du législateur, etc. De tels agissements mettent en danger les libertés démocratiques. Notre Constitution, nos lois sont le rempart contre l’arbitraire.

• Renforcer la présence des gendarmes et des policiers au contact de la population, donner priorité aux missions de proximité sur le tout technique, préparer la population à comprendre les menaces actuelles et à réagir de façon adaptée en l’associant à la défense du territoire, faire reconnaître la nécessité de la juste sanction.

Clarifier les missions de la Justice et garantir l’application des peines

• Redonner à la justice les moyens de fonctionner en augmentant son budget de 10 %.

• Scinder le ministère de la Justice en un ministère du Droit et un ministère de la pénitentiaire et de la probation.

Mettre fin à l’impunité en sanctionnant dès la première infraction et en supprimant les aménagements de peine automatiques. Développer parallèlement la libération conditionnelle, sous condition de signes tangibles de réinsertion. Augmenter le nombre de juges d’application des peines et de conseillers d’insertion et de probation.

• Réaffirmer l’esprit de l’ordonnance du 2 février 1945, en matière de justice des mineurs, qui fait primer l’éducatif sur le répressif.

• Promouvoir la justice réparatrice (médiation participative entre victimes et auteurs d’infraction, accompagnement des familles d’auteurs et des familles de victimes dans une démarche de réparation, d’amendement et de pardon).

• Adopter une loi d’abolition du système prostituteur.

Maintenir une Défense forte et autonome

• Rétablir le budget de la Défense à 2 % du PIB.

• Conserver la dissuasion nucléaire française.

• Réviser le Livre blanc de la Défense, afin de renforcer le lien diplomatique entre la France et les pays africains, ouvrir notre horizon stratégique à l’Est, matérialiser la volonté de développer la résilience de la société et de cultiver le lien armée-nation.

• Pousser à la constitution d’une défense européenne, fondée soit sur une OTAN reconfigurée, amaigrie, recentrée et détachée des Etats-Unis, soit sur l’alliance de quelques pays.

• Faire le choix d’une marine française forte, basée sur une industrie de défense navale puissante, recentrer nos forces sur la défense du territoire national (métropole et outre-mer).

• Restructurer notre base industrielle et technologique de défense(BITD), en la subordonnant aux commandes du ministère de la Défense et en l’élargissant à l’Europe afin de baisser les coûts d’acquisition et d’entretien des équipements.

• Conserver à la gendarmerie son statut militaire.

 

FOCUS | Humaniser les prisons et préparer à la réinsertion

icon-prop-prison

• Individualiser les peines.

• Créer 10 000 places supplémentaires dans des maisons d’arrêt à taille humaine pour lutter contre la surpopulation.

• Instaurer un numerus clausus pour toutes les prisons : taux d’incarcération maximal qu’une société estime juste et s’impose.

• Modifier le code des marchés publics de manière à intégrer des critères d’emploi d’ex-détenus.

• Créer des unités hospitalières spécialement aménagées (UHSA),afin de gérer la présence de psychotiques graves.

• Augmenter le nombre d’aumôniers de prison agréés par l’Etat pour maintenir le contact avec le monde extérieur.

• Revaloriser la profession de gardien, afin de maintenir le lien humain entre les gardiens et les détenus.