PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Syrie : cessons de donner des armes aux islamistes !

PCD 27 août 2013

Franck Margain, président délégué du PCD s’exprime vivement sur la situation de la Syrie.

Après l’Afghanistan pour chasser les talibans ; l’Irak pour trouver les armes de destruction massive imaginaires ; la Libye pour chasser un dictateur sanguinaire ; certains poussent maintenant à une guerre contre la Syrie. Et l’objectif est toujours le même : « instaurer la démocratie ». Et le prétexte est toujours le même : « armes chimiques ».

Dans les pays cités, après des centaines de milliers de morts, des millions de déplacés, et des milliers de milliards de dollars dépensés en guerre, constate-t-on l’instauration d’une démocratie ?

En Irak, le pays reste très instable. Durant cette année, on a compté environ mille morts chaque mois. Et les deux tiers des Chrétiens ont dû fuir leur pays. En Libye, le pays est d’une instabilité si grande que les diplomates étrangers n’osent pas s’aventurer dans la ville dont la préservation était le prétexte de la guerre (Benghazi). Les exactions se déroulent sans discontinuer et la chasse aux chrétiens est en cours. Et cette guerre en Libye a participé à déstabiliser le Mali…

Maintenant, les va-t-en-guerre de toutes sortes poussent à une intervention militaire en Syrie, qui n’aura pas d’autre conséquence que de semer plus de mort, de destruction et de déstabilisation pour la région.

Je désapprouve « l’emploi de la force » en Syrie qu’évoque Laurent Fabius. La solution à cette crise ne peut être que politique. Mais pour rendre cette solution possible, il est nécessaire que cesse la fourniture d’armes aux belligérants, notamment aux combattants islamistes.

Par ailleurs, il est assez choquant d’entendre des propos aussi belliqueux de la part de ceux-là même qui affaiblissent les capacités de l’armée française par un budget inadapté…

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.