PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Voilà l’Europe que nous aimons !

PCD 16 mars 2012

Christine Boutin, Présidente du PCD, salue l’arrêt rendu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) dans l’affaire Gas et Dubois c. France, qui ne considère pas discriminatoire le refus de la justice française de laisser une femme adopter l’enfant de sa compagne. Cette décision est juste, sage et courageuse.

 


 

Hier, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a confirmé la décision de justice française, qui exclut les couples non-mariés pour l’adoption, et notamment pour les couples pacsés ; dans cette mesure, la décision de la justice française n’a pas été jugée discriminatoire.

Christine Boutin salue la décision de la CEDH « qui donne sens à la responsabilité parentale. C’est une décision juste, sage et courageuse. L’enfant n’est pas un bien de consommation. Il est bon que nos institutions affirment ainsi l’importance de l’institution du mariage. La famille, fondée sur l’altérité des sexes l’engagement dans la durée, est le milieu le plus approprié à l’éducation de l’enfant, qui a besoin, pour s’épanouir dans les meilleures conditions, d’un père et une mère. »

D’autre part, la CEDH considère que n’est pas discriminatoire le fait de consacrer à des couples mariés le droit à la procréation médicalement assistée. « C’est un autre signe positif pour la famille ».

Christine Boutin salue dans cet arrêt la fidélité des institutions européennes aux intuitions des fondateurs de l’Europe : « Quand l’Europe rappelle la primauté de la personne, quand elle soutient les Etats qui protègent les familles, et qu’elle veille au bien-être de ses enfants, alors l’Europe joue pleinement son rôle et peut gagner à nouveau la confiance des européens. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.