PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Vote au Conseil de l’Europe : le PCD se réjouit de la reconnaissance du droit à l’objection de conscience !

PCD 12 avril 2012
L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a refondu ce jeudi le Rapport de la députée britannique Christine Mc Cafferty, qui visait à restreindre la pratique de l’objection de conscience en Europe.

Le projet de résolution finalement adopté, entièrement repensé par amendements, affirme, défend et promeut le droit du personnel médical et des institutions privées à l’objection de conscience.

Les parlementaires opposants à ce projet sont même parvenus à changer l’intitulé du texte, adopté par 56 voix contre 51. « L’accès des femmes à des soins médicaux légaux: problème de l’objection de conscience », est devenu « Le droit à l’objection de conscience dans le cadre de soins médicaux ».

C’est un exceptionnel revirement de situation, auquel a assisté Arnaud Markert, Délégué Départemental des Jeunes du PCD du Bas-Rhin et responsable de la commission Philosophie Politique : « Depuis plusieurs semaines, le PCD a alerté l’opinion mais aussi tous les parlementaires sur ce rapport Mc Cafferty qui était une aberration. Le PCD s’est aussi totalement mobilisé à Strasbourg, aux côtés des ONG et des associations, mercredi et jeudi pour ce combat important ».

Christine Boutin, qui a interpellé mercredi le président de l’APCE, se réjouit de cette excellente nouvelle : «Le projet initial allait à l’encontre de la liberté fondamentale qu’est l’objection de conscience. C’est une grande victoire qui nous donne beaucoup d’espérance pour l’avenir. Les parlementaires ont fait preuve d’une véritable sagesse. L’Europe est fidèle à elle-même lorsqu’elle préserve et renforce cette liberté ».

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.