PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Appli StopCovid : Jean-Frédéric Poisson appelle les Français à résister et ne pas favoriser son déploiement

PCD 13 mai 2020

Jean-Frédéric Poisson lance une chaîne de mobilisation numérique sur les réseaux sociaux pour inciter les Français à résister et protéger nos libertés et notre vie privée. Pour dire NON au traçage numérique

 

 

Communiqué de Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti Chrétien-Démocrate / 13 mai 2020

Jean-Frédéric Poisson alerte les Français sur l’insistance du Gouvernement français, à l’instar de nombreuses autres initiatives internationales, à vouloir instaurer un traçage numérique (tracking), avec notamment l’application « Stop-Covid », présentée comme la promesse d’un déconfinement plus assurément réussi.

À la justification de ces outils par un progressisme soit-disant salvateur auquel le Macronisme nous a habitués s’ajoute celle d’un contexte épidémiologique dont il faut rappeler qu’il est la conséquence de l’incapacité du Gouvernement à anticiper cette crise, à protéger les Français, et à leur dire la vérité. Ce qui ne peut que les rendre de facto « douteux » dans leurs intentions. Doutes renforcés par la capitulation des institutions françaises (Etat, CNIL, Conseil constitutionnel, etc.) à protéger les libertés fondamentales, ce qui constitue pourtant à la fois leur idéal et leur mission.

De plus, personne ne peut garantir le devenir des données collectées, prétendument « anonymisées ». Il dépendra, et pour longtemps puisque notre « trace numérique » est indélébile, de ce que ceux qui les collecteront voudront en faire. Comment ne pas penser dans un premier temps à une possible surveillance organisée de nos déplacements, de nos contacts, de nos rencontres, puis une récupération de données personnelles menant à une potentielle commercialisation d’informations que l’on sait précieuses pour le marché, sur l’état de santé de chacun par exemple ? Le fait même que l’on nous incite à considérer ces données comme indispensables d’un côté, et en même temps inutilisables de l’autre, cache l’impossibilité de garantir l’inviolabilité de ce type de système.

La gravité des dérives que comporte le traçage numérique sanitaire doit relever d’un principe de précaution, qui place la priorité au respect des libertés individuelles. C’est pourquoi Jean-Frédéric Poisson s’oppose vigoureusement à ce dispositif voulu par le Gouvernement, et appelle les Français à ne pas se laisser berner.

Le traçage numérique en lui-même, et dans le projet de société qu’il sous-tend, est l’ennemi de notre liberté. Il appelle à une authentique et massive résistance !

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.