PCD | Parti Chrétien-Démocrate

Blandine Krysmann dénonce l’accueil d’un collectif islamiste par la Ville de Nantes

PCD 16 octobre 2019

Blandine Krysmann, conseillère municipale et métropolitaine PCD de Nantes dénonce l’accueil d’une rencontre du CCIF

Le centre socioculturel de l’ACCOORD de Bellevue, financé à 100% par la Ville de Nantes, a accueilli dimanche 13 octobre une rencontre organisée par le CCIF, Collectif Contre l’Islamophobie en France.
Derrière un objectif apparemment louable, beaucoup d’observateurs de toutes sensibilités politiques soulignent la proximité du CCIF avec les frères musulmans et l’islam politique.
L’intellectuel de gauche Laurent Bouvet décrit ainsi cette organisation : « Le CCIF n’est pas une association antiraciste. C’est une association islamiste, liée à la mouvance des Frères musulmans, à l’islam politique. Son mode d’action principal consiste en des campagnes publiques de calomnies contre tous ceux qui s’opposent à l’islamisme dans la version politique ».
Face à nos interrogations répétées en conseil municipal, le Maire et son adjointe ont répondu que la Ville ne connaissait pas les conditions de mise à disposition de la salle par l’ACCOORD et que la Ville ne pouvait rien faire.
Blandine Krysmann, avec le groupe des élus de la droite et du centre, dénoncent fermement l’irresponsabilité et le refus d’agir du Maire de Nantes. Cette attitude traduit soit une ignorance coupable dans le contexte que nous connaissons, soit une mauvaise foi complice qui est inacceptable sur ce type de sujet. Nos collectivités doivent être inflexibles dans la lutte contre l’islam politique. En refusant d’agir, le Maire dessert l’ensemble des Nantais et en particulier les Nantais de confession musulmane qui ne demandent qu’à pratiquer leur religion sereinement, loin de tous ceux qui prônent une vision radicale de l’islam incompatible avec les valeurs républicaines.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.