PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Jean-Frédéric Poisson dénonce le racisme culturel de Claude Bartolone.

PCD 10 décembre 2015

claude-bartolone-s-est-donne-la-mission-de-muscler_917237_490x368pLe candidat socialiste Claude Bartolone a injurié hier des centaines de milliers de personnes en qualifiant la Manif pour Tous de mouvement « obscène ». Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti-Chrétien-Démocrate, condamne ces propos injurieux qui relèvent d’un véritable racisme culturel.

Les propos méprisants et injurieux tenus hier par M. Bartolone lors de son meeting le disqualifient totalement, aussi bien dans son rôle de Président de l’Assemblée nationale que dans son rôle de candidat à la région Île-de-France.
Comment peut-on à la fois président l’Assemblée nationale, institution représentant par excellence le peuple français, et qualifier d’obscènes des centaines de milliers de personnes, j’entends celles qui ont pris part aux manifestations contre la loi Taubira ?

Les franciliens qui sont venus en masse manifester contre le mariage pour tous seront ravis d’apprendre que celui qui veut gagner leur région n’a pour eux que du mépris. Depuis quand est-il « obscène », dans une démocratie, de faire entendre sa voix pour défendre sa vision de l’homme et de la société ? Depuis quand est-il obscène de défendre le droit de l’enfant à avoir un père et une mère ? Depuis quand les innombrables élus, les associations, sont-ils obscènes ?

De tels propos sont indignes des fonctions qu’occupe Monsieur Bartolone aujourd’hui tout autant que de celles qu’il brigue. Ils sont inquiétants quant à la manière dont le candidat socialiste envisage le débat public et la confrontation d’idées. Ils sont insupportables de la part d’un candidat à la présidence d’une collectivité territoriale, lieu de décision centré sur la vie quotidienne de tous et chacun. Ils sont parfaitement déplacés lorsqu’en plus ils visent des parties du territoire francilien en particulier.

Quel crédit apporter désormais à la volonté socialiste de fonder une région « humaine » comme l’indique le slogan du PS francilien ? Comment imaginer que les socialistes élus gouverneraient dans l’intérêt de tous ? Faudra-t-il prouver qu’on est d’accord avec la vision du monde socialiste – parfaitement obsolète – pour bénéficier des politiques régionales ?

La preuve est faite que le candidat socialiste est le vrai porteur de la division, du rejet, de la ségrégation et d’une forme de racisme culturel ou idéologique qui veut punir tous ceux qui sont en désaccord avec lui.

On est bien loin de la prétendue « union nationale » qui n’aura servi aux socialistes qu’à trouver quelques jours de tranquillité au cours d’une campagne où leur faillite est apparue clairement.

Les familles franciliennes sanctionneront durement la dérive sectaire du candidat socialiste dimanche prochain dans les urnes. Elles sanctionneront, comme la majorité des franciliens, cette indécence et cette hypocrisie. Elles doivent le faire pour leur propre tranquillité. Elles doivent le faire dans les urnes car on ne répond bien à l’injure que par le calme et la détermination.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.