PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Plaidoyer pour la fin des commémorations du 19 mars 1962 – Matthieu Colombani, Délégué général du PCD

PCD 19 mars 2015

MC« 19 mars 1962 – 19 mars 2015 : aujourd’hui, plusieurs communes commémorent le 19 mars 1962.

Plaidons pour la fin de ces commémorations et la réhabilitation du 5 décembre.

Je tiens à faire part de mon indignation devant ces commémorations.

1) Si le 19 mars 1962, date de la signature des accords d’Evian devait être synonyme de cessez-le-feu, force est de constater qu’il n’en fut rien :
– Plus de 75 000 harkis assassinés
– Enlèvements de plusieurs centaines de militaires français jusqu’en 1964
– Massacre d’Oran le 5 juillet 1962 : 671 français tués ou disparus
– 1 million d’européens ont dû fuir leur terre d’Algérie en abandonnant leurs biens, leurs défunts, leurs souvenirs, sur place « la valise ou le cercueil »

Commémorer le 19 mars revient à célébrer l’indépendance de l’Algérie au détriment de notre propre histoire. Si cette indépendance est respectable, elle l’est au même titre que l’ensemble des souverainetés nationales. La France ne commémore pas l’indépendance américaine, polonaise, russe ou luxembourgeoise….Le respect et la commémoration demeurent deux choses distinctes.

Commémorer le 19 mars, c’est oublier la mémoire de nos compatriotes morts entre le 19 mars 1962 et fin 1962. C’est bafouer la mémoire de nos compatriotes qui ont souffert durant cette période.

2) Pour ces raisons, je me refuse en tant qu’élu local de participer à ces commémorations et demande la réhabilitation du 5 décembre.
Au PCD, nous œuvrons pour une journée de mémoire respectueuse de notre propre histoire et en particulier de ceux qui ont œuvré pour la France. »

 

Matthieu COLOMBANI,

Délégué général du PCD

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.