PCD | Parti Chrétien-Démocrate

PMA sans père, attention danger : le PCD appelle à manifester !

PCD 20 septembre 2019

Communiqué de presse de Jean-Frédéric Poisson

Président du Parti Chrétien-Démocrate
Docteur en philosophie, spécialiste de bioéthique

 

Jean-Frédéric Poisson, Président du PCD et Docteur en philosophie, spécialiste des questions bioéthiques, alerte les Français sur le danger que représenterait le vote de l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, et dénonce ce projet de loi du Gouvernement visant à légaliser la conception d’orphelins de père.

Jean-Frédéric Poisson appelle les Français à se mobiliser massivement lors de la manifestation du dimanche 6 octobre prochain à Paris, « Marchons enfants », pour lancer un message ferme d’alerte au Gouvernement.

L’ouverture de la PMA sans père par le projet de loi « Buzyn » serait encore une grave attaque contre la famille et le bien de l’enfant. Une telle loi serait une rupture violente et définitive avec la véritable écologie respectueuse de l’Homme !

Le respect de la nature, la protection des générations futures et le principe de précaution devraient être la priorité du Gouvernement. Alors que celui-ci préfère se soumettre à la pression de lobbies aux visées commerciales et lucratives. La marchandisation du corps humain, qui découlera de la PMA sans père, aura de graves conséquences, comme celle de détourner l’objectif thérapeutique de la médecine.

Le rôle du politique et de la médecine sont pourtant convergents : préserver les conditions d’une vie digne pour l’Homme.

Nous disons « non » à cette dérive qui nous mènera inéluctablement vers les mères porteuses (GPA), l’eugénisme et le transhumanisme.

Nous ne voulons pas de ce monde pour nos enfants !

Puisqu’il est encore temps de le dire, ne gâchons pas notre liberté. Rendez-vous le 6 octobre à Paris.

Jean-Frédéric Poisson 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.