PCD | Parti Chrétien-Démocrate
Derniers articles

Suppression de la bourse au mérite, ou la logique du nivellement par le bas

PCD 24 juillet 2014

UNE_baccalaureat

Co-auteur d’un rapport parlementaire sur l’autonomie des jeunes publié l’hiver dernier, Jean-Frédéric Poisson estime que la suppression de la bourse au mérite est une décision injustifiable et injuste, pédagogiquement désastreuse et éthiquement inacceptable.

« La bourse au mérite est l’un des moyens inventés par notre pays pour favoriser l’accès de jeunes à l’autonomie. 1800 euros par an pendant trois ans versés aux titulaires d’une mention très bien au baccalauréat sont évidemment d’une aide précieuse pour les jeunes.

La suppression annoncée de cette aide est injustifiable, et injuste.

Elle est d’abord injustifiable, surtout si, comme dit le ministre, la raison est budgétaire : 14,4 millions d’euros annuels, qui représentent 0,0002 % des 85 milliards d’euros dépensés  par l’Etat pour la tranche d’âge 16-25 ans en France, ne constituent pas un danger pour les comptes publics.

Elle est ensuite inadaptée, parce que la suppression pure et simple de cette aide montre un acharnement à l’égard de tous ceux qui travaillent et ont de bons résultats. Le nivellement par le bas continue, et les jeunes, en particulier ceux qui sont particulièrement méritants, deviennent une variable d’ajustement des politiques budgétaires. C’est pédagogiquement désastreux et éthiquement inacceptable.

Au moment où les jeunes ont besoin d’être aidés, cette décision est inique. Je demande au ministre de l’éducation de trouver d’autres moyens de réaliser les économies nécessaires sur d’autres lignes budgétaires ».

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Créé en 2001, le PCD est présent dans plus de 75 délégations à travers toute la France pour remettre l'homme au cœur des décisions politiques.